Un employé de La Ronde meurt happé par un train d'un manège

Un employé d'entretien du parc d'attractions La Ronde, à Montréal, est mort vendredi sur son lieu de travail.

L'homme de 67 ans a été frappé par un train du manège Le Vampire. Arrivés sur place, les ambulanciers ont confirmé ce que les policiers avaient déjà constaté, soit la mort évidente de la victime. Aucune tentative de réanimation n'a été pratiquée.

L'employé se trouvait dans une zone restreinte, verrouillée, inaccessible au public.

Dans un communiqué émis en soir.e, La Ronde affirme que l'employé n'a pas avisé l'opérateur du manège et n'a pas suivi le protocole en place en entrant dans une zone restreinte. « Les premiers rapports nous indiquent que le manège était opéré correctement et que la zone entourant le manège était sécuritaire. »

« On ne sait pas pourquoi l'employé est entré dans la zone de sécurité restreinte verrouillée, on a des procédures très strictes pour ces zones. On ne comprend pas pourquoi ces procédures n'ont pas été respectées. On va mener une enquête complète pour faire en sorte que cela ne se reproduise plus », avait déclaré plus tôt Catherine Tremblay, porte-parole de La Ronde.

La Ronde a aussi démenti les informations fournies par Urgences Santé voulant que le manège n'ait pas pu être arrêté.

Le manège Le Vampire est fermé indéfiniment. D'autres manèges ont aussi été fermés temporairement peu après l'incident. Le parc d'attractions demeure toutefois ouvert.

Les ambulanciers ont traité six personnes qui ont subi un choc nerveux, dont une qui a été transportée à l'hôpital. La plupart d'entre elles sont des employés de La Ronde.

La Commission de la santé et de la sécurité du travail et La Ronde mènent des enquêtes pour déterminer les circonstances exactes de cet accident.