Tour de France - Un Anglais à Paris

Comme c'est maintenant la tradition, Mark Cavendish a remporté la dernière étape du Tour de France. Et son coéquipier Bradley Wiggins est devenu le premier Anglais à être couronné sur les Champs-Élysées.

Comme il l'avait fait deux fois auparavant, c'est le détenteur du maillot jaune qui a ouvert la voie à Cavendish. L'Australien enlève l'étape ultime pour une quatrième année d'affilée.

Avec cette 23e victoire d'étape, Cavendish devance Lance Armstrong et se retrouve au 4e rang de l'histoire derrière le Belge Eddy Merckx (34), les Français Bernard Hinault (28) et André Leducq (25), trois vainqueurs du Tour de France.

Le champion a d'ailleurs rendu hommage à Cavendish.

« C'était quelque chose cette arrivée, avec Mark qui gagne comme ça avec notre train dans le final. Mark est invaincu depuis quatre ans sur les Champs, il a gardé son palmarès. Je n'aurais jamais imaginé ça, c'est vraiment quelque chose! On a passé des semaines magiques. C'est un rêve qui devient réalité. »

Wiggins n'aura pas beaucoup de temps pour célébrer parce qu'il doit rentrer à Londres pour participer aux Jeux olympiques, où il est certainement parmi les favoris au contre-la-montre et à la course sur route.

« Ce soir, je rentre à la maison, on se tourne vers les Olympiques et je serai sur le vélo demain. J'ai un contre-la-montre où je vais tenter de gagner. C'est la priorité. »

« C'est un peu bizarre de quitter Paris sans fêter, car ce serait agréable de passer du temps avec l'équipe pour célébrer un peu. »

Wiggins a remporté le Tour 2012 à la manière de Miguel Indurain ou de Jacques Anquetil en dominant les contre-la-montre et en résistant aux meilleurs grimpeurs dans les épreuves de montagne.

Il termine le parcours de 3497 kilomètres avec une avance de 3 min 21 s sur son coéquipier Christopher Froome.

Ce Tour n'aura connu que deux meneurs. Fabian Cancellara a remporté le prologue et a gardé le maillot jaune jusqu'à ce que Wiggins s'en empare à la septième étape.

Vincenzo Nibali a pris la 3e place derrière les deux coureurs de Sky. Il est le premier Italien à monter sur le podium depuis Ivan Basso, qui avait fini 3e en 2005.

Même s'il n'a jamais menacé les deux Anglais, Nibali était bien à l'aise au 3e rang avec une avance de près de 4 minutes sur Jurgen Van den Broeck.

Gagnant des 11e et 16e étapes, le Français Thomas Voekler a vêtu le maillot à pois de meilleur grimpeur. Ça a été la compétition la plus serrée de ce Tour 2012. Voekler a terminé avec seulement 11 points d'avance sur le Kazakh Fredrik Kessiakoff du.

Peter Sagan a endossé le maillot vert du classement aux points lors de sa victoire à la première étape, à Seraing. Il ne l'a jamais abandonné. Il l'a même consolidé en partant à l'assaut des sprints intermédiaires, en plus d'ajouter deux autres étapes à son palmarès.

Pour ce qui est du maillot blanc du meilleur jeune, Tejay Van Garderen en a pris possession dès le prologue, dans lequel il a fini 4e. Il ne l'a cédé que deux jours à l'Estonien Rein Taaramae. L'Américain a repris l'avantage au contre-la-montre de Besançon, avec à nouveau le 4e temps.