Société - Bas-Saint-Laurent : une nouvelle tuile s'abat sur le Festival d'automne

En dépit d'une promesse d'appui aux organisateurs du Festival d'automne, la Ville de Rimouski a refusé lundi soir, lors de la séance du conseil municipal, de verser la deuxième tranche de 10 000 $ d'une subvention. Le conseil a motivé son refus en qualifiant d'insatisfaisants les états financiers déposés récemment par les responsables de l'organisme.

Le maire suppléant, Donald Bélanger, explique que les documents se contentaient d'énumérer les dettes de l'organisme, sans toutefois faire un compte rendu détaillé des finances de l'organisme : « S'il faut que le Festival d'automne soit en faillite, il faut que vous soyez protégés, que les créanciers soient protégés. Lorsqu'il y a une faillite, on ne peut pas liquider les choses comme ça et dire : " On va donner 10 000 $ ici, 2000 $ là " et ainsi de suite. »

La Ville souhaite connaître par écrit la manière dont le Festival remboursera ses créanciers. Elle a proposé aux organisateurs une rencontre avec ses fonctionnaires afin d'envisager des scénarios réalistes qui permettraient de clore le dossier dans les règles.

Le coordonnateur général du Festival d'automne, Pascal Robillard, a réagi au refus de la Ville. « Les créanciers de 2010, qui étaient assurés par ma parole et ma signature devant monsieur le maire, ne seront pas payés dans les délais convenus. »