Repêchage - Collberg s'amène à Montréal

PITTSBURGH - Le Canadien a ajouté un autre élément à son bassin d'espoirs offensifs au deuxième tour du repêchage, samedi. Après Alex Galchenyuk au premier tour, le CH a sélectionné Sebastian Collberg au 33e rang.

Le Suédois a aidé son pays à remporter l'or au dernier Championnat du monde junior, au cours duquel il a amassé sept points (4 buts et 3 passes) en six matchs.

Un texte de Guillaume Lefrançois

Collberg, classé 3e espoir européen par la centrale de recrutement de la LNH, s'attendait à être repêché au premier tour. Mais sa première saison chez les professionnels à Frolunda, où il n'a amassé aucun point en 41 matchs, lui a fait mal.

« J'ai eu un peu de misère à dormir la nuit dernière. Mais Henrik Zetterberg a été choisi au 7e tour et c'est un des meilleurs joueurs au monde », a-t-il relativisé.

Le Canadien croit tout de même avoir fait un bon coup. Trevor Timmins l'a comparé à Daniel Alfredsson dans son style de jeu, et Marc Bergevin a admis qu'il avait recommandé aux Blackhawks, quand il travaillait encore pour eux, de le repêcher au premier tour.

« Si vous regardez les tournois avec l'équipe nationale, il était toujours le meilleur marqueur, a rappelé Timmins, directeur du recrutement du Canadien. À Frolunda, il jouait dans un 4e trio, parfois comme 13e attaquant. Mais je l'ai vu jouer. Un jour, il a eu un entraînement d'une heure très intense, et le grand club l'a rappelé pour jouer deux heures plus tard. On a dû le reconduire à son match, et il a quand même été très bon, ils l'ont fait jouer dans le 2e trio. »

Le Canadien a parlé deux fois au deuxième tour. Avec le 51e choix, obtenu dans l'échange de Hal Gill, Bergevin a choisi le défenseur canadien Dalton Thrower.

Originaire de Vancouver, l'arrière de 1,83 m (6 pi) et 84 kg (185 lb) a amassé 54 points en 66 matchs dans l'uniforme des Blades de Saskatoon la saison dernière.

« Il a tout pour lui, a dit Timmins. Il est talentueux, il est dur, robuste, il peut se défendre. »

Jeudi, à la veille du repêchage, le Tricolore avait signifié ses intentions de choisir un gardien. Timmins a admis avoir été tenté par Oscar Dansk, mais les Blue Jackets ont fait du Suédois le 3e gardien repêché, au 31e rang.

Un francophone de l'Ouest

Au 3e tour, le Canadien a jeté son dévolu sur Tim Bozon. Sélectionné au 64e rang, il est le fils du Français d'origine Philippe Bozon, qui a porté les couleurs des Castors de St-Jean dans la LHJMQ avant de jouer avec les Blues de St. Louis dans la LNH.

Tim, un ailier gauche de 1 m 85 (6 pi 1 po) et 81 kg (178 lb), a obtenu 71 points en 71 matchs avec les Blazers de Kamloops de la Ligue de l'Ouest la saison dernière.

« J'aurais pu jouer dans la LHJMQ, mais je voulais que ce soit dur, a expliqué Bozon. (La Ligue de l'Ouest) est une ligue très dure. Il y a beaucoup de voyagements et les défenseurs sont costauds. Je voulais me tester. »

Le Canadien a sélectionné un 4e attaquant avec son 5e choix, celui du 4e tour. Brady Vail, classé 38e espoir nord-américain, a finalement trouvé preneur au 94e rang. Vail, un Floridien, a récolté 52 points dont 22 buts en 68 matchs avec les Spitfires de Windsor de la Ligue de l'Ontario.

Vail a habité en Floride jusqu'á l'âge de 12 ans et ses parents devaient faire 90 minutes de route pour le conduire à l'aréna.

Un Québécois en rouge

Bergevin a promis d'épier le talent québécois à son arrivée à la tête de l'équipe. Le directeur général a profité de son premier repêchage pour passer de la parole aux actes. Il a fait de Charles Hudon le choix de 5e tour du Canadien.

Pour Hudon, il s'agit d'une surprise inoubliable le jour de ses 18 ans. « C'est le plus cadeau de fête que je pouvais espérer », a-t-il déclaré.

En 2011-2012, il a inscrit 66 points en 59 matchs avec les Saguenéens de Chicoutimi. Natif d'Alma, Hudon est un attaquant de petite taille. Il mesure 1 m 78 (5 pi 10 po) et pèse 77 kg (171 lb).

Classé 95e espoir nord-américain par la centrale de recrutement de la LNH, il estime que d'avoir dû attendre jusqu'au 122e échelon pour entendre son nom lui sera bénéfique.

« D'avoir attendu aussi longtemps me donne encore plus d'énergie pour continuer. »

Un autre Suédois

Le Canadien a terminé la deuxième journée du repêchage comme il l'a commencée : en repêchant un attaquant suédois. Au 6e tour, les Montréalais ont choisi Erik Nystrom, un ailier.

Le Canadien conclut donc son repêchage 2012 avec six attaquants et un défenseur. L'équipe a repêché trois Américains, deux Canadiens et deux Suédois. Un des trois Américains, Bozon, entend toutefois défendre les couleurs de la France sur la scène internationale.

« On en reparlera dans cinq ans. Mais on a ajouté beaucoup de talent cette fin de semaine », croit Timmins.