Élections Québec 2012 - Îles-de-la-Madeleine : un gouvernement péquiste pourrait renoncer à exploiter Old Harry

La chef du Parti québécois, Pauline Marois, affirme qu'un gouvernement péquiste pourrait ne pas toucher au gisement d'hydrocarbures Old Harry, situé dans le golfe du Saint-Laurent.

La chef indique attendre les résultats de l'évaluation environnementale stratégique qui est en cours et qu'il ne faut rien précipiter. Une des hypothèses évaluées par le Parti québécois est toutefois de renoncer à l'exploitation du gisement si la population locale n'en veut pas, a lancé Pauline Marois lors d'un point de presse aux Îles-de-la-Madeleine.

Il s'agit d'une volte-face pour Pauline Marois, qui s'était battue pour que le Québec obtienne sa part du gisement qui chevauche aussi le territoire de Terre-Neuve-et-Labrador.

L'exploitation des hydrocarbures est un enjeu de taille pour les Madelinots. Le gisement Old Harry vaudrait des milliards de dollars, selon des experts, mais son impact sur les écosystèmes et l'industrie de la pêche suscite l'inquiétude.

Pauline Marois poursuit sa visite des Îles-de-la-Madeleine, où elle doit rencontrer sa candidate, Jeannine Richard, ainsi que des intervenants du milieu touristique et des pêches.

Lors des dernières élections en 2008, Jeannine Richard avait été défaite par le candidat libéral, Germain Chevarie, par 316 voix.

Pauline Marois se rendra ensuite à Chandler, en Gaspésie, pour discuter avec les élus municipaux de la MRC de Rocher-Percé. Un rassemblement militant est également prévu plus tard en soirée.

Radio-Canada.ca avec PC