Plongeon - 3 m - Despatie en finale, Imbeau-Dulac éliminé

Le Canadien Alexandre Despatie a offert une prestation sans faille, mardi, en demi-finale du tremplin de 3 m pour accéder à la finale tenue en soirée.

Le Québécois de 27 ans a haussé la qualité de l'exécution de ses plongeons, en comparaison avec sa performance dans les préliminaires lundi. « J'étais plus détendu, davantage en possession de mes moyens, a déclaré Despatie. J'espère retrouver ces sensations tantôt [en finale]. »

Despatie a pris le 8e rang (472,8) de la demi-finale dominée par le Chinois He Chong (510,15 pts), le Russe Ilya Zakharov (505,6) et un autre Chinois Qin Kai (500,35).

Neuvième des préliminaires, Despatie a misé sur la fiabilité de son exécution avec des plongeons plus simples pour éviter les faux pas et se maintenir dans la course au podium.

Comme les compteurs sont remis à zéro en finale, c'est là que Despatie sortira l'artillerie lourde avec son quatre et demi groupé.

En attendant, il va relaxer au village olympique. « Je ne vous cacherai pas que je suis fatigué, mais je vais aller me reposer et regarder un film. C'est sûr que l'idéal c'est de faire une sieste, mais d'habitude ça ne marche pas. »

Il ne s'en fait toutefois pas pour la fatigue, car l'excitation générée par la participation à la finale entraîne un regain d'énergie.

Despatie aborde la finale sans se fixer d'objectif de pointage final pour atteindre le podium. Il entend procéder plongeon par plongeon. « Il y a toujours place à l'amélioration, a-t-il dit, en parlant de l'exécution des plongeons avant de prendre congé des journalistes.

« Là, je m'en vais au village et je vais décrocher. »

Imbeau-Dulac déçu, mais satisfait

François Imbeau-Dulac, lui, s'est fait fermer la porte au seuil de la finale. Malgré une solide prestation, le plongeur de Saint-Lazare a pris l'ingrat 13e rang (440,2), ratant ainsi la finale par 1,45 point. « J'ai fait une petite erreur à mon troisième plongeon, ça m'a coûté cher... », a expliqué Imbeau-Dulac.

Déçu d'être écarté de la finale par une si faible marge, Imbeau-Dulac s'est tout de même dit satisfait de sa performance. « Je suis vraiment content de ma performance, c'est une belle manière de commencer une carrière olympique », a-t-il confié quelques minutes après son dernier plongeon à Londres.

Content de sa progression, il se tourne vers l'avenir avec philosophie. « C'est pas la fin du monde. Je me suis battu jusqu'à la fin et c'est ce que je vais faire dans chacune des compétitions à venir. »

En attendant Rio, il assistera à la performance de son compatriote en finale depuis les estrades. « J'ai vraiment hâte de voir ça. »