Kerri Strug, l’or sur une jambe

Lors des Jeux Olympiques d’Atlanta en 1996, Kerri Strug remporte la médaille d'or pour l’épreuve de gymnastique artistique féminine par équipe. Mais plus que la performance en elle-même, c’est la façon dont l’athlète américaine va participer à décrocher le graal, qui l’a faîte entrer dans la légende.

Nous sommes le 23 juillet 1996 et les Jeux Olympiques d’Atlanta battent leur plein. Ce jour là ont lieu, entre autres, les épreuves de gymnastique artistique féminine par équipe. Ultra-dominatrice depuis les années 1950 (date d’entrée de l’épreuve aux JO), les athlètes russes, avec l’éclatement de l’URSS, ne sont plus intouchables. Sur son sol, l’équipe américaine fait donc figure de favorite. Et elle ne va pas décevoir ses supporters.
 
Shannon Miller, Dominique Moceanu, Dominique Dawes, Kerri Strug , Amy Chow, Amanda Borden et Jaycie Phelps, l’équipe de gymnastes surnommée « les 7 magnifiques » a donc rendez-vous avec l’histoire en ce mois de juillet 1996. Cependant, une fille va sortir du lot et véritablement entrer dans la légende des Jeux Olympiques : Kerri Strug. Née le 19 novembre 1977, la gymnaste originaire de Tucson (Arizona), âgée d’un peu plus de 18 ans à l’époque, va devenir ce jour là, un modèle de courage en même temps qu’une icône de son sport.
 

Kerri Strug's historic vaultAmerican Kerri Strug remembers the vault in Atlanta 1996 that earned her a chapter in Olympic history.


Alors qu’elle s’apprête à défendre les chances américaines au « saut de cheval », la jeune gymnaste se réceptionne mal au sortir de son saut et se tort sévèrement la cheville. Boitillant, mais courageuse, la gamine de Tucson persévère et enchaîne par un second saut à couper le souffle qui sera noté 9.712/10 et garantira la médaille d’or aux Américaines.
Incapable de rester debout tant la douleur est intense, Kerri Strug s’écroule et est évacuée par les médecins du staff US. Elle reviendra quelques minutes plus tard la jambe dans le plâtre, acclamée par le public, dans les bras de son mythique entraîneur, Bela Karolyi. Pour venir chercher sa médaille d’or, pour entrer dans la légende des Jeux.