NBA - Rockets - Lin, l'élément clé pour le titre

Les Knicks de New York ont confirmé mardi soir qu'ils n'égaliseraient pas l'offre des Rockets de Houston pour garder Jeremy Lin. Le meneur se joindra à sa nouvelle équipe pour tenter d'y faire régner une nouvelle Linsanity.

Le New York Times avait d'abord indiqué que les Knicks avaient décidé de ne pas soumettre une offre égale ou supérieure à l'entente de 25 millions pour 3 ans des Rockets signée par Lin vendredi dernier. En fin de soirée mardi, les dirigeants des Knicks ont mis fin aux spéculations. Ils ont confirmé leur séparation avec le premier Américain d'origine taïwanaise à jouer dans la NBA.

Les Knicks avaient jusqu'à 23 h 59 (HAE) pour signer une entente avec le joueur autonome avec compensation.

« Extrêmement heureux et honoré d'être un Houston Rocket à nouveau », a réagi Lin, 23 ans, sur son compte Twitter.

Rappelons que Houston s'était séparé du joueur fin décembre 2011 lors de son camp d'entraînement.

« Nous sommes ravis que Jeremy (Lin) revienne dans la famille des Rockets, a dit le propriétaire de l'équipe, Leslie Alexander. Quand il a eu sa chance la saison dernière [avec les Knicks], Jeremy a montré qu'il avait toutes les qualités pour être un grand joueur dans ce championnat pour de nombreuses années à venir. »

Lin a connu un engouement international instantané lorsqu'il a été inséré dans la formation partante des Knicks en février dernier. Il a conservé une moyenne de 21 points et 8,4 passes par match avant de se blesser.

« Nous considérons Jeremy comme un élément clé de notre projet de faire de Houston un prétendant au titre », a ajouté Leslie Alexander.

Blessé au ménisque gauche début avril, Lin a été opéré. Il a manqué la fin de la saison et a été privé du premier tour des séries éliminatoires, durant lequel les Knicks ont été éliminés par le Heat de Miami.

Au total, Lin a joué 64 matchs dans la NBA.