Mondial junior - La Suède championne

Les Suédois accumulent les médailles d'or olympiques et les titres mondiaux depuis une vingtaine d'années. Ils ont finalement un titre junior pour refléter la qualité de leur hockey.

Un texte de Guillaume Lefrançois

La Suède a été sacrée championne du monde du hockey junior pour la première fois depuis 1981 avec un gain de 1-0 en prolongation sur la Russie, jeudi, à Calgary.

Les Russes, qui ont amorcé ce tournoi le coeur gros, encore touchés par la mort de deux des membres de l'équipe championne de 2011 dans l'écrasement d'avion du Yaroslavl Lokomotiv en septembre, gagnent quant à eux l'argent en mémoire de leurs compatriotes disparus.

L'espoir des Sénateurs d'Ottawa Mika Zibanejad a inscrit le but gagnant d'une feinte du revers, après 10 min 9 s de prolongation. Son coéquipier Patrik Nemeth a soutiré la rondelle à l'attaquant Nikita Kucherov. Zibanejad s'est emparé de la rondelle et a filé seul vers Andrei Makarov, jusque-là hermétique.

Zibanejad a marqué sur le 58e tir des Scandinaves. L'attaquant, 6e joueur réclamé au dernier repêchage, en était à sa septième frappe sur le gardien adverse.

Les hommes de Roger Ronnberg ont été particulièrement dominants en deuxième période, qu'ils ont menée 22-1 aux tirs au but.

Si les statistiques impressionnent, elles reflètent plus un contrôle de rondelle impeccable des Suédois que de véritables attaques dangereuses. Les tirs venaient souvent de loin, sans grande circulation devant Makarov.

En revanche, cette propension des Suédois à se ruer sur les rondelles libres a incité les Russes à jouer d'indiscipline. Les champions en titre ont pris quatre punitions, mais ont chaque fois résisté. Encore là, Makarov avait la vue relativement dégagée.

L'arrêt du match

Même s'il n'a reçu que 17 tirs, Johan Gustafsson a eu son mot à dire dans la victoire. Avec une trentaine de secondes à écouler à la période, le gardien suédois a préservé les chances de médaille d'or des siens avec un arrêt spectaculaire sur Nikita Gusev, habilement alimenté par un Yevgeni Kuznetsov étourdissant.

C'est d'ailleurs au troisième tiers que les Russes ont été les plus insistants. Ils ont tiré 12 fois au filet, soit 3 fois plus que dans les 40 premières minutes, et ont même frappé un poteau.

Au final, Zibanejad et les Suédois ont eu le dernier mot, au grand plaisir des quelque 18 000 spectateurs réunis au Saddledome. Les huées entendues chaque fois que Kuznetsov transportait la rondelle rappelaient que les Canadiens avaient encore en mémoire la défaite de 6-5 infligée par les Russes à Équipe Canada junior en demi-finale mardi.

À noter

  • Outre Zibanejad, un autre espoir des Sénateurs fait partie de l'équipe championne, soit le défenseur Fredrik Claesson, repêché au cinquième tour en juin dernier.