MLS - Impact - Traiter les Montréalais de racistes et s'excuser

Le réserviste de l'Impact de Montréal Miguel Montano a donné libre cours à sa frustration, mercredi, en qualifiant les Montréalais de racistes sur son compte Twitter.

Le joueur y est allé de ce commentaire après qu'un préposé au guichet du métro de Montréal aurait refusé de lui vendre un billet parce qu'il ne parlait pas français.

Par la suite, Montano en a rajouté en écrivant : « Si vous habitez à Montréal, vous devez parler français. Je lui ai parlé en anglais et il m'a rendu mon argent. »

Montano s'est excusé trois heures plus tard, quand l'histoire a attiré l'attention des journalistes.

« J'ai vécu une situation inacceptable ce matin et j'étais très en colère, a-t-il encore écrit sur son compte Twitter. C'est pour cela que j'ai écrit mon commentaire, mais Montréal n'est pas une ville raciste. Excusez-moi si je vous ai offensé, mais je connais les gens et je sais que ce n'est pas le cas. »

Interrogée par Radio-Canada Sports, une porte-parole de la STM, Marianne Rouette, a affirmé ne pas être au courant des détails de la situation.

« C'est un commentaire sur Twitter, c'est difficile pour nous de savoir exactement à quoi on fait référence, a-t-elle indiqué. Nous n'avons pas reçu de plainte officielle. »

Selon Mme Rouette, les employés de la STM sont soumis à un code d'éthique qui interdit ce genre de comportements.

« C'est tolérance zéro pour les attitudes comme celle-là. »

Les employés de la STM, une société soumise à la Charte de la langue française, n'ont pas l'obligation de parler l'anglais, rappelle la porte-parole.

« Par contre, le fait de ne pas parler la langue n'est pas une raison pour ne pas répondre à quelqu'un. »