Marathon - Ouganda - Kiprotich traité comme un roi

Stephen Kiprotich a réussi un exploit hors du commun en remportant le marathon des Jeux de Londres. Son pays le lui rend bien.

L'Ougandais a été accueilli en héros à son arrivée à l'aéroport Entebbe, à une quarantaine de kilomètres de la capitale, Kampala.

Après un bain de foule, Kiprotich a eu droit à un petit déjeuner avec le président du pays, Yoweri Museveni. Ce dernier lui a remis un chèque de 80 000 $ tout en lui promettant la construction d'une nouvelle maison pour ses parents, qui vivent très modestement en région dans l'est de l'Ouganda.

À ces cadeaux s'ajoutera l'argent amassé à l'issue d'une campagne de dons lancée par le journal New Vision, détenu par l'État. Jusqu'ici, 120 000 $ ont été recueillis, une somme considérable étant donné que le PIB par habitant s'élève à environ 500 $. D'après la Banque mondiale, seulement 10 pays ont affiché un PIB moins élevé en 2011.

Kiprotich recevra par-dessus le marché une promotion, ont annoncé ses supérieurs de la prison où il travaille comme gardien.

Kiprotich a signé une victoire inattendue sur les Kényans, favoris pour s'imposer aux derniers Jeux d'été. L'athlète de 23 ans a triomphé malgré des conditions d'entraînement inadéquates dans son pays, à un point tel qu'il s'est exilé en haute altitude au Kenya pour peaufiner sa préparation.