LNH - Négociations - Changement d'humeur

Au lendemain de l'ultimatum déposé par le commissaire Gary Bettman pour un lock-out le 15 septembre en l'absence d'une nouvelle entente, la ligue et les joueurs se sont montrés optimistes de voir la saison commencer au moment prévu.

Les deux parties ont discuté pendant près de trois heures vendredi. À l'ordre du jour se trouvait notamment la question du processus d'appel relié aux mesures disciplinaires.

« Ç'a été une séance constructive, a dit le défenseur Ron Hainsey, des Jets. Nous avons parlé de la discipline, des conditions de la glace, du camp d'entraînement et des voyages. »

La ligue et les joueurs disent avoir un terrain d'entente sur plusieurs questions économiques secondaires. L'absence d'un processus indépendant pour les appels disciplinaires reste tout de même un problème aux yeux des joueurs.

Selon le contrat actuel, seul Bettman entend les appels des jugements du vice-président à la sécurité des joueurs, Brendan Shanahan.

Tout cela est toutefois de moindre importance. On s'attend à ce que les joueurs fassent une contre-proposition en début de semaine prochaine à Toronto, en réponse à l'offre de la LNH. Les deux parties vont s'y réunir pendant deux semaines, à partir de mardi.

La LNH a fait le 13 juillet une offre où elle demande aux joueurs de réduire de 57 à 46 % leur part des revenus hockey. La saison doit commencer le 11 octobre.

(La Presse canadienne)