LNH - Canadien - Rick Dudley chez le Canadien

Marc Bergevin bâtit son équipe. Il a attiré Rick Dudley pour l'épauler comme adjoint.

L'annonce a été faite vendredi par voie de communiqué par le directeur général. Bergevin a également confirmé la prolongation du contrat de Larry Carrière, lui aussi à titre d'adjoint.

« Il a de l'expérience à tous les niveaux. Quand je parlais de m'entourer de bonnes personnes de hockey, c'est exactement ce que Dudley amène », a indiqué Bergevin, le directeur général du Canadien, en conférence téléphonique vendredi.

Dudley occupait les fonctions de directeur du personnel des joueurs avec les Maple Leafs de Toronto. Dès le début du mois de mai, la rumeur l'envoyait à Montréal, mais on disait alors qu'il préférait être loyal aux Leafs jusqu'au repêchage.

Selon l'entente prise de vive voix entre Bergevin et son homologue des Maple Leafs, Brian Burke, Dudley ne participera pas au processus de repêchage avec sa nouvelle équipe.

« Une chose que j'ai, c'est ma parole. Moi et Brian, notre parole vaut plus que bien des choses », a assuré Bergevin.

Pour Dudley, ce qui semble être un changement latéral est en fait motivé par le désir de travailler avec un ami.

« Ma foi en Marc est probablement la raison numéro un de mon changement », a-t-il commenté.

En Dudley, le Canadien obtient un gestionnaire d'expérience pour venir en aide à un directeur général recrue. Dudley est administrateur dans la Ligue nationale depuis 1998. Il a fait ses débuts en tant que directeur général des Sénateurs d'Ottawa.

Il a occupé les mêmes fonctions avec le Lightning de Tampa Bay, les Panthers de la Floride et les Thrashers d'Atlanta.

Bergevin n'a pas encore terminé son processus d'embauche. Il n'a cependant pas voulu commenter les rumeurs au sujet de Scott Mellanby, qui a quitté son poste d'entraîneur adjoint des Blues de Saint Louis à l'issue de la dernière saison.

Vieilles amitiés

Avant de se joindre aux Leafs, Dudley a oeuvré dans l'organisation des Blackhawks de 2004 à 2009. C'est là que Bergevin l'a connu.

« J'ai rencontré Rick à ma première position après celle de joueur, à Chicago après le lock-out. Il m'a beaucoup aidé. Lui, Dale Tallon et Stan Bowman m'ont pris sous leur aile. Dans l'évaluation et le recrutement, Rick a de très bonnes idées. Quand tu es joueur, tu vois la partie de façon différente. Il m'a donné de bons trucs et m'a aussi aidé à entretenir les relations avec les autres DG. »

« Quand Marc a commencé comme dépisteur, j'étais responsable du recrutement, a mentionné Dudley. J'ai vite réalisé qu'il avait les qualités d'un excellent évaluateur de talent. Et assez rapidement, il est devenu un membre clé de notre organisation. Il était impliqué dans les discussions avec moi, Stan et Dale pour les transactions. Pour un dépisteur de première année, c'était impressionnant. »

Dudley se dit également très proche de Carrière, avec qui il a joué chez les Sabres de Buffalo et à Cincinnati, dans la Ligue américaine.

Échos au New Jersey

Un homme d'expérience comme Dudley a des antennes partout dans la Ligue nationale, et les Devils du New Jersey n'y font pas exception.

« J'ai été entraîneur dans le junior pendant 15 ans, je n'ai jamais vu quelqu'un qui travaille aussi fort, a dit l'entraîneur-chef des Devils, Peter DeBoer. Il était dans tous les arénas juniors possibles. Il était sur la route, tu le voyais même pendant les tempêtes de neige. C'est un homme de qualité. »

Johan Hedberg a connu Dudley chez les Vipers de Détroit , dans la Ligue internationale, avant de renouer avec lui à Atlanta.

« Dudley est le genre de gars qui va vouloir regarder beaucoup de hockey et qui sera sur la route. Je ne pense pas que vous le verrez souvent à Montréal », a estimé l'adjoint de Martin Brodeur.