Alouettes 38 - Eskimos 25 - Envolée réussie

Face à la seule équipe invaincue à domicile jusque-là, les Alouettes (4-3) ont peut-être connu leur meilleur match de la saison, battant les Eskimos (4-3) 38-25, vendredi, à Edmonton.

L'équipe montréalaise a cependant encore connu un quatrième quart difficile, concédant deux touchés, dont un sur un botté bloqué.

Les hommes de Marc Trestman avaient accordé 23 points dans une victoire de 36-26 à Winnipeg il y a deux semaines.

Si l'attaque des Alouettes devait être handicapée par l'absence de Brandon Whitaker et Jamel Richardson, ça n'a pas trop paru en début de match quand l'escadron montréalais a traversé le terrain en six jeux pour prendre l'avance sur le quatrième touché de la saison de Patrick Lavoie.

Le quatrième quart venait à peine de s'amorcer quand Calvillo a égalé un sommet personnel avec un sixième match de suite de plus de 300 verges.

Calvillo a terminé le match avec 22 passes complétées en 32 tentatives pour 327 verges, 4 touchés et 2 interceptions.

Le numéro 13, qui célébrera ses 40 ans sur le terrain jeudi prochain, a lancé ses passes de touché à 4 receveurs différents. Après la poussée d'ouverture couronnée par Lavoie, Calvillo a rejoint successivement Brian Bratton, Victor Anderson et S.J. Green.

Green a été le plus grand bénéficiaire de l'absence de Richardson.Il a capté 10 passes pour 136 verges.

Anderson, qui remplaçait Whitaker, s'est blessé au début du quatrième quart, juste avant d'atteindre le plateau de 100 verges au sol. Il est cependant revenu au jeu lors de la dernière série à l'attaque pour finir la rencontre avec 102 verges.

Les Eskimos n'avaient pas accordé plus de 23 points cette saison. Les Alouettes en ont compté 28 seulement en première demie.

Le quart des Eskimos Steven Jyles n'avait pas été plaqué derrière la ligne de mêlée plus de deux fois dans un match. Les Alouettes ont réussi cinq sacs.

La défensive montréalaise a également réussi trois interceptions.