La vague de chaleur fait au moins 42 morts aux États-Unis

La vague de chaleur qui frappe le Midwest et l'est des États-Unis depuis plusieurs jours a fait au moins 42 morts.

Samedi, la chaleur a fait grimper la température au-delà de 38 degrés Celsius dans plusieurs villes, établissant des records à Washington D.C. (40,5 degrés Celsius), Saint Louis (41 degrés) et Indianapolis (40 degrés), entre autres.

En tout, cette vague de chaleur a fait bondir les températures dans plus de 20 États.

Un répit était cependant attendu dimanche, dans certaines régions, à la faveur d'un front froid venant du Canada qui devait faire tomber la température de près de 10 degrés.

Ce front froid devait d'abord passer sur le nord du Midwest et les Grands Lacs, pour ensuite atteindre le reste du Midwest et du nord-est du pays, selon le service météorologique américain.

Toutefois, ce front froid risquait d'engendrer des tempêtes et des vents violents.

Une chaleur mortelle

En raison de la canicule, 10 personnes sont mortes dans la ville de Chicago, tandis que les États de la Virginie et du Maryland enregistrent chacun 10 décès.

Trois personnes sont mortes dans le Wisconsin, trois dans l'Ohio et également trois en Pennsylvanie. Deux personnes sont mortes au Tennessee.

Les décès attribués à la chaleur touchent majoritairement des personnes âgées, entre autres à la suite de récentes pannes de courant.

Un bébé de quatre mois est aussi mort après avoir été laissé trop longtemps dans une automobile près de la maison familiale à Greenfield, en Indiana.

Selon des responsables, des autoroutes se seraient déformées sous l'effet de la chaleur en Illinois et au Wisconsin. La chaleur intense aurait aussi endommagé les cultures céréalières en certains endroits.

Certaines villes ont ouvert des refuges pour que les citoyens puissent se rafraîchir et ont prolongé les heures d'ouverture des piscines publiques. D'autres offrent des repas aux résidents dont la nourriture s'est gâtée après la panne de leur réfrigérateur.

À New York, certains habitants accablés par la chaleur se réfugiaient au cinéma ou dans le métro.

Neuf jours après la tempête du 29 juin, 322 000 résidents de 12 États restaient sans électricité.

Sur les 30 derniers jours, plus de 4500 records de température ont été enregistrés dans le pays, selon la chaîne CNN.

Radio-Canada.ca avec AFP, PC, BBC et CNN