Dopage - Convaincu de dopage, Schwazer avoue et annonce sa retraite

Le marcheur italien Alex Schwazer est exclu des Jeux olympiques avant même d'avoir mis les pieds à Londres.

La délégation italienne a en effet expulsé l'un de ses espoirs de médaille, lundi, pour avoir échoué à un test antidopage. Champion olympique en titre du 50 km de marche, Schwazer, a été déclaré positif à l'érythropoïétine (EPO). À la suite de son exclusion, Schwazer a reconnu les faits et annoncé sa retraite.

« Ma carrière est terminée, j'ai fait une erreur, a confié l'Italien. Je voulais être plus fort pour ces jeux Olympiques. J'assume la responsabilité de ce qu'il s'est passé. »

« J'ai fait cela par moi-même, c'était mon idée », a-t-il précisé.

Testé à l'entraînement

L'athlète de 27 ans a échoué à un test mené par l'Agence mondiale antidopage (AMA) en juillet dernier, en Allemagne, où le marcheur était à l'entraînement.

Le marcheur italien sera ainsi privé de Jeux olympiques, lui dont l'épreuve devait se dérouler samedi prochain.

Le Comité olympique italien (CONI) avait annoncé, par voie de communiqué, l'exclusion d'un athlète sans toutefois le nommer ni préciser sa discipline. Le CONI avait simplement indiqué qu'il avait « reçu dans l'après-midi de lundi la notification de l'Agence mondiale antidopage d'un résultat positif pour un contrôle antidopage réalisé précédemment ».

Schwazer, qui devait arriver à Londres mardi, avait renoncé à disputer le doublé 20 km et 50 km pour s'économiser en prévision de la défense de son titre décroché aux Jeux de Pékin. Il avait pourtant réalisé la meilleure performance mondiale cette saison sur 20 km lors d'une course à Lugano, en Suisse, en mars dernier.

Un Américain aussi

Plus tôt lundi, c'est le judoka américain Nicholas Delpopoloqui a vu ses efforts partir en fumée.

L'Américain, 7e chez les moins de 73 kg, a été suspendu pour dopage, a annoncé le Comité international olympique (CIO).

« Delpopolo, 23 ans, a subi un contrôle et l'analyse de son prélèvement d'urine a révélé la présence d'acide 11-nor-delta-9-tétrahydrocannabinol carboxylique, substance interdite », a indiqué le CIO.

Delpopolo est donc évidemment exclu des Jeux de Londres et pourrait recevoir d'autres sanctions de la part de la Fédération internationale de judo. Il a tout de même tenté de se défendre.

« L'athlète a expliqué que son test positif était dû au fait qu'il avait consommé par inadvertance de la nourriture (avant de partir pour les Jeux) contenant de la marijuana, ce dont il n'avait pas conscience », a précisé le CIO.

Delpopolo a été éliminé en quarts de finale par le Sud-Coréen Wang Ki-chun.

Un autre cas

La Moldave Marina Marghieva, elle, n'aura pas même la chance de participer aux Jeux de Londres en lancer du marteau.

Marghieva a été suspendue en raison d'un contrôle antidopage positif, a annoncé son comité olympique national, qui s'est aussi défendu des accusations d'avoir tenté de cacher ce cas.

Marghieva, 8e des Championnats du monde 2011, devait entrer en action mercredi pour les qualifications.