Jeux olympiques - Ramadan - Près de 3000 athlètes concernés

Le fait que les Jeux olympiques de Londres se dérouleront pendant le ramadan, près du quart des athlètes qui y participeront pourraient être en train d'observer le jeûne que leur impose leur confession musulmane.

Au moment de l'attribution des Jeux il y a sept ans, de nombreux comités olympiques nationaux avaient signifié leur inquiétude à ce sujet. On estime de 2500 à 3000, le nombre d'athlètes qui pourraient ne pas manger entre le lever et le coucher du soleil.

La réponse du CIO et du Comité organisateur londonien a toujours été la même. Elle est d'ailleurs reprise par l'Ivoirien Lassana Palenfo, chargé par le CIO d'aplanir les difficultés soulevées par les plus inflexibles comme l'Égypte, le Maroc et la Turquie.

« Les Jeux doivent rester apolitiques et areligieux, a dit Palenfo. « Si l'on cède, les bouddhistes, les juifs demanderont des aménagements », reprend-il, en rappelant l'interdiction dominicale que s'était fixée le triple sauteur Jonathan Edwards.

« La religion doit rester une affaire personnelle », a-t-il conclu.

Durant la période des Jeux, il s'écoulera près de 12 heures entre le lever du jour et la tombée de la nuit.