Jeux olympiques - Athlétisme - Le garçon qui consolait les sprinteurs

Un garçon de Terre-Neuve a voulu réconforter par une lettre l'équipe canadienne du relais 4 x 100 m disqualifiée à Londres. Le jeune Elijah Porter ne s'attendait pas à retenir l'attention d'un océan à l'autre!

La lettre manuscrite par l'enfant de 10 ans a été publiée sur Twitter par le coureur Justyn Warner plus tôt cette semaine.

Le garçon écrit notamment qu'il trouve injuste que l'équipe canadienne n'ait pu mettre la main sur la médaille de bronze à Londres. « Quand j'ai vu ce qui s'est passé le 11 août, je croyais qu'il y avait erreur. Les règles sont injustes. Au moins, j'ai réalisé à quel point vous étiez bons. »

Il promet, s'il s'en souvient et s'il devient riche, de faire des dons lorsqu'il sera grand pour les athlètes olympiques.

Le jeune Elijah a joint à sa lettre une médaille remportée plus jeune quand il jouait au soccer dans la division Timbits.

Elijah Porter a expliqué plus tard avoir écrit cette lettre parce qu'il se sentait triste pour l'équipe, particulièrement pour Jared Connaughton. Ce dernier a posé le pied sur la ligne de son corridor de course, ce qui a entraîné la disqualification de l'équipe.

« Quand j'ai vu qu'il a touché la ligne, j'ai pensé : "Pourquoi y a-t-il de tels règlements?" Même si on ne peut les changer, j'ai cru que je pourrais lui remonter le moral en lui envoyant une lettre et une médaille. »

Kim Porter, la mère du garçon, a indiqué que son fils ne s'en faisait pas avec cette popularité soudaine. « Je ne crois pas que cette attention lui montera à la tête. Il sera encore le même Elijah qui aime la nature et la science. »

Le geste d'Elijah lui vaudra un vélo tout neuf, offert par les restaurants Tim Hortons, qui commanditent les ligues de soccer Timbits au Canada.