Islanders 3 - Canadien 5 - La victoire libératrice

MONTRÉAL - En un seul match, le Canadien a réglé plusieurs dossiers.

Un texte de Guillaume Lefrançois

Le Tricolore (13-11-7) a défait les Islanders (9-13-6) par la marque de 5-3, mardi, pour sa première victoire à domicile depuis le 19 novembre.

Le CH signe aussi sa première séquence de deux victoires de suite depuis les 10 et 12 novembre.

« On l'a dit depuis le début, avec le début de saison qu'on a eu, on n'a pas le choix d'en coller, a rappelé Mathieu Darche. Deux, tu peux être chanceux. Trois, tu es bon. C'est à nous de continuer. »

Le Canadien a chassé un autre singe sur son dos, comme le disent nos collègues anglophones, en battant une équipe de bas de classement, après des défaites aux mains des Blue Jackets la semaine dernière et des Ducks et des Islanders en novembre.

L'aide de Montoya

Ce gain aurait toutefois été impossible sans le concours d'Al Montoya. Le gardien des Islanders a fait cadeau de deux buts, ceux de Mathieu Darche et de Petteri Nokelainen. Les deux joueurs de quatrième trio ont marqué sur des tirs de la ligne bleue.

« On a bien joué, l'équipe m'a donné une chance de gagner, a commenté Montoya. Évidemment, j'aimerais revoir le deuxième but (celui de Darche). On avait besoin des points, mais on ne les a pas eus. Je dois être meilleur. »

Le filet de Nokelainen a d'ailleurs sauvé le Tricolore d'un autre effondrement. Les hommes de Jacques Martin menaient 3-1 en troisième période quand ils ont vu Josh Bailey et John Tavares enfiler deux buts en six minutes pour créer l'égalité.

Mais au lieu de perdre confiance comme c'est souvent arrivé, le Tricolore a gardé son calme. Michael Cammalleri et Andrei Kostitsyn ont même embouteillé les insulaires, et c'est à ce moment que Nokelainen, fraîchement sorti du banc, a pris son envol jusqu'en zone des Islanders pour décocher un tir sur réception foudroyant.

« On a besoin de ça. Je sais que ce n'est pas notre rôle (au quatrième trio), mais tu t'attends à contribuer de temps en temps et on ne l'avait pas cette année. C'est bien de le faire ce soir », a mentionné Darche, auteur d'un premier but à ses 25 derniers matchs.

Hal Gill, dans un filet désert, Erik Cole et Andrei Kostitsyn ont été les autres marqueurs des vainqueurs. Nokelainen a ajouté une aide, tandis que David Desharnais a inscrit deux aides.

D'ailleurs, 10 des 12 attaquants du Tricolore ont noirci la feuille de pointage. Seuls Louis Leblanc et Travis Moen en ont été exclus. Et Moen a une bonne excuse : il a quitté le match en première période, blessé au bas du corps. Le Canadien parle évidemment d'une réévaluation sur une base quotidienne.

Cole et Kaberle, encore

Tomas Kaberle continue à effacer son mauvais début de saison.

À son deuxième match sous la gouverne de Jacques Martin, le nouveau porte-couleurs du Canadien a obtenu une aide, son septième point à ses quatre dernières sorties.

Mais surtout, Kaberle semble redonner vie à l'avantage numérique du Canadien. L'unité a marqué dans un deuxième match de suite, et a surtout tiré 12 fois sur le gardien adverse en 7 min 55 s d'attaque à cinq.

De son côté, Cole a dérangé les visiteurs tout au long de la soirée. L'attaquant a conclu sa soirée avec six tirs, six mises en échec, il a embêté Montoya et a une fois de plus forcé l'adversaire à prendre une punition. Cette fois, Mark Streit a été le coupable.

À ses 24 derniers matchs, soit depuis son premier but de la saison, Cole compte 20 points, dont 11 filets.