Industrie forestière - Papeterie de Dolbeau-Mistassini : les rumeurs de réouverture persistent

Une entente serait sur le point d'être conclue entre Produits forestiers Résolu et Hydro-Québec relativement à la vente d'électricité de l'usine de cogénération de Dolbeau-Mistassini, selon le ministre responsable du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Serge Simard.

Il s'agit d'une condition nécessaire à la relance de l'usine à papier de Dolbeau-Mistassini, fermée depuis plus de deux ans.

M. Simard a précisé que les négociations se poursuivaient entre Hydro-Québec et Produits forestiers Résolu pour signer le contrat d'achat de l'électricité, bien que les parties aient fixé au 6 août la date à laquelle une entente devait être conclue.

Produits forestiers Résolu affirmait que la centaine d'employés qui travaillaient à la préparation de l'usine de cogénération seraient mis à pied si aucune entente n'était encore conclue le 6 août.

Le prix de vente de l'électricité aurait été fixé et il ne resterait que quelques détails à ficeler.

« J'ai bon espoir que les gens, très bientôt, auront la conclusion de cette entente là parce que les négociations continuent, affirme Serge Simard. Même que je crois qu'il n'y aura pas de mise à pied de qui que ce soit. »

La déclaration de M. Simard suscite de l'espoir chez les travailleurs, qui s'affairent à préparer depuis quelques semaines cette réouverture, soutient le président du syndicat, Pascal Cloutier.

« On travaille presque à plein temps à mettre les équipements en ordre pour pouvoir se préparer en souhaitant que l'entente se règle dans les prochains jours, dit-il. On va être pas mal prêts à démarrer les installations. »

Enjeu électoral

De son côté, le candidat libéral et maire de Dolbeau-Mistassini, Georges Simard, dit être intervenu au cours des derniers jours pour rapprocher Hydro-Québec et Produits forestiers Résolu dans le dossier des négociation du contrat d'achat de l'électricité de la centrale de cogénération.

Georges Simard se dit convaincu que les négociations aboutiront positivement dans un délai assez court.

« J'ai tout fait pour qu'Hydro-Québec et Résolu s'assoient à la même table et règlent les derniers problèmes qui restaient, dit M. Simard. Je pense qu'on est à la veille d'entendre de très bonnes nouvelles. »

Son adversaire péquiste dans la présente campagne électorale et député sortant de Roberval, Denis Trottier, croit lui aussi à une relance imminente de la papeterie de Produits forestiers Résolu. Il dénonce cependant les nombreux reports dans ce dossier.

Les rumeurs veulent qu'une annonce de réouverture soit faite d'ici le 17 août.