Le Canada éliminé au Championnat du monde

L'indiscipline de Ryan Getzlaf a coulé le Canada. Il s'est incliné 4-3 devant la Slovaquie jeudi, à Helsinki, en quarts de finale du Championnat du monde de hockey.

Getzlaf a sorti le genou contre un adversaire avec deux minutes et demie à écouler à la rencontre. Le capitaine de la sélection canadienne a alors été expulsé de la rencontre.

Dès le début de l'avantage numérique de cinq minutes qui a suivi, Michael Handzus a inscrit le but victorieux pour la Slovaquie.

C'est la troisième année de suite que le Canada ne parvient pas à franchir les quarts de finale. Déjà en 2010 et en 2011, l'équipe avait perdu contre la Russie.

Evander Kane, Jeff Skinner en avantage numérique et Alex Burrows ont marqué pour le Canada.

Tôt dans la rencontre, Tomas Kopecky et Miroslav Satan avaient procuré une avance de 2 à 0 aux Slovaques. Kane a relancé l'unifolié en complétant une manoeuvre de Getzlaf avant la fin du premier tiers.

C'est en deuxième période que le Canada a renversé la vapeur. Jordan Eberle et Patrick Sharp ont récolté des aides sur le but égalisateur de Skinner inscrit sur le jeu de puissance à 6:30.

Il restait un peu plus de deux minutes à écouler à la période quand Burrows a récupéré une rondelle libre pour battre le gardien slovaque Jan Laco (prononcé Lat-zo) pour placer le Canada en avant 3 à 2.

Milan Bartovic a créé l'égalité à 13:25 en troisième période. Puis, le Canada s'est remis à jouer nerveusement, multipliant les erreurs.

Des joueurs abattus

« Nous sommes évidemment déçus, a dit Ryan Nugent-Hopkins à l'issue du match. Nous sommes venus ici pour gagner l'or et ça n'arrivera pas.

« Ce n'est pas ce que nous souhaitions. Ils sont revenus en force à la fin et ils ont su profiter des opportunités qui leur étaient offertes. »

« Ça fait très mal en ce moment, a dit de son côté Getzlaf. J'ai le sentiment d'avoir laissé tomber les gars. D'avoir été dans un match aussi disputé, d'avoir joué comme nous l'avons fait durant le tournoi et perdre de cette manière, c'est dur à avaler. »

De leur côté, les joueurs slovaques avaient du mal à y croire, surtout après avoir été dominés comme il l'ont été en deuxième période.

« C'est un petit miracle que nous ayons survécu après cette période », a affirmé Zdeno Chara.

La Slovaquie affrontera le gagnant du duel Suède-République Tchèque en demi-finale.