Faits divers - Harper interrompu à Québec : pas d'accusation contre le manifestant

L'homme qui a interrompu pendant quelques instants le discours du premier ministre Stephen Harper, lundi à Québec dans le cadre du Forum mondial de la langue française, ne sera pas mis en accusation. L'information a été confirmée par la Sûreté du Québec.

L'incident est survenu lors de l'allocution prononcée par le premier ministre canadien devant les délégués réunis au Centre des congrès de Québec.

Au moment où le premier ministre s'adressait aux invités en anglais, le manifestant s'est avancé à l'avant de la vaste salle où se déroulait la cérémonie. Il a alors crié : « Dehors Harper, dehors Charest! Citoyens, levez-vous, on a besoin de vous ! ».

L'homme a rapidement été maîtrisé et emmené à l'extérieur par des représentants des services de sécurité. L'incident n'a duré que quelques secondes. M. Harper a ensuite poursuivi son allocution.

Le premier Forum mondial de la langue française s'est ouvert lundi après-midi au Centre des congrès de Québec. Plus d'un millier de participants de tous les continents se pencheront jusqu'à vendredi sur l'état de la francophonie dans le monde.