F1 - GP d'Allemagne - Vettel parle de respect

Sebastian Vettel a commenté jeudi la prolongation du contrat de son coéquipier Mark Webber, qui a choisi de rester avec Red Bull malgré des discussions avec Ferrari.

Le champion du monde a 16 points de retard sur l'Australien, 100 contre 116, après la victoire de Webber au Grand Prix de Grande-Bretagne.

« J'ai suivi le marché des transferts comme tout le monde, a dit Vettel lors de la conférence de presse FIA dans le paddock d'Hockenheim. J'avais peut-être un peu plus d'informations que les autres, mais juste un peu. »

« J'ai été content d'apprendre qu'il avait décidé de rester, affirme Vettel. On s'entend bien. Bien sûr, nous ne sommes les meilleurs amis, mais ce n'est pas un désastre. Malgré ce que vous pourriez penser, je crois qu'il y a beaucoup de respect entre nous. Je sens son respect, et j'en ai pour Mark.

« C'est bon pour l'équipe, car nous travaillons bien ensemble. L'équipe nous connaît bien, alors c'est bien. Et je n'ai rien eu à voir avec la décision », a tenu à dire Vettel.

L'écart entre les deux pilotes montre que les deux pilotes ont marqué leur part de points cette saison, et qu'il n'y a pas de numéro un pour le moment.

« Mark n'aime pas ça quand je suis devant, et je ne suis pas heureux quand il est devant, c'est aussi simple que cela, a précisé l'Allemand. Et c'est comme ça que ça doit se passer.

« Évidemment, si on devait s'éliminer, ce qui nous est déjà arrivé, ce n'est pas bon, mais l'équipe est contente et on se respecte, c'est le plus important », a-t-il conclu.

Sebastian Vettel fait référence au Grand Prix de Turquie 2010 quand les deux, qui occupaient les deux premières places, s'étaient heurtés en course, provoquant l'abandon de l'Allemand.

Ce week-end à Hockenheim, Vettel sera le favori du public, et il tentera de remporter la deuxième victoire de sa saison (après Bahreïn). Mark Webber a déjà deux victoires (Monaco et Grande-Bretagne).