Escrime - Épée féminine - Schalm touchée

La Canadienne Sherraine Schalm bénéficiait d'un laissez-passer au premier tour, mais au deuxième, elle faisait face à une forte opposition en la Sud-Coréenne Shin A Lam, 12e joueuse mondiale.

Dans la première période, l'Albertaine de 37 ans a tenu son bout. Les deux épéistes n'ont pas fait de maître comme en témoigne le score de 5-5.

Le combat s'est joué à peu de choses. Dans la seconde période, Shin a réussi deux touches de plus que Schalm, 26e au classement mondial, pour prendre l'avance 12-10.

Le duel s'est finalement conclu 15-12 en faveur de la Sud-Coréenne.

Schalm, vice-championne du monde en 2009, participait à ses quatrièmes Jeux olympiques.

En 2008, elle a obtenu son meilleur résultat avec une 9e place, alors qu'elle était classée 5e tête de série. Cette défaite au second tour (ronde des 16) contre la Hongroise Ildiko Mincza-Nebald l'avait mise hors d'elle-même. Elle avait alors tenu des propos injurieux, commençant par la lettre « F ».

La défaite était d'autant plus douloureuse qu'elle avait été subie aux mains d'une Hongroise. Schalm s'entraînait depuis quatre ans avec l'équipe hongroise, mais quelques semaines avant les Jeux, l'entraîneur lui avait indiqué qu'elle n'était plus la bienvenue.

Une nouvelle championne

L'Ukrainienne Yana Shemyakina a été sacrée championne olympique. Elle a battu en finale l'Allemande Britta Heidemann, médaillée d'or à Pékin.

La Chinoise Sun Yujie, no 1 mondiale, a mérité le bronze grâce à une victoire contre la Sud-Coréenne Shin, tombeuse de l'épéiste canadienne.

Shin s'est contentée de la 4e place. Mais c'est elle qui a retenu l'attention de la journée. Elle a passé 60 minutes seule sur la piste, assise et parfois en larmes, après sa défaite en demi-finales. Elle a refusé de quitter les lieux le temps que ses dirigeants déposent une réclamation finalement rejetée.

Shin contestait la décision des juges d'attribuer la victoire à son adversaire allemande Heidemann. La Sud-Coréenne estimait que le temps s'était écoulé.