DTM - Nürburgring - Spengler, après la pause

Bruno Spengler s'est offert une pause estivale, chez lui, au Québec. De quoi couper la saison en deux, et recharger la batterie avant la deuxième moitié du calendrier de DTM.

« J'ai pu revoir les amis, me reposer, regarder les Jeux olympiques à la télé, c'était super, a-t-il dit à Radio-Canada Sports. Ça passe vite! Je suis prêt à repartir. »

Spengler et l'équipe BMW affrontent ce week-end pour leur retour au travail le circuit du Nürburgring, qui accueille la sixième étape de la saison.

La survie du circuit est chancelante. Les propriétaires ont en effet déposé le bilan, avant qu'une aide d'urgence ne soit octroyée par le gouvernement régional. Aide qui fait l'objet d'une enquête en Europe.

La course DTM a cependant bien lieu ce week-end, et Bruno Spengler sait à quoi s'attendre.

« J'ai déjà gagné deux fois ici, par beau temps et par grosse pluie, rappelle-t-il. Évidemment, je n'ai jamais piloté la BMW M3 sur ce circuit, et je vais devoir être à l'écoute de ma machine. Mais je me dis que tout ira bien. »

« Rien que de penser à ce circuit me donne des frissons, admet-il. C'est un circuit qui a beaucoup d'histoire, et on le ressent. J'aime beaucoup ce tracé, avec une succession de virages lents et rapides.

L'objectif des pilotes sera de trouver, avec leurs ingénieurs, le meilleur compromis possible pour négocier le circuit allemand de 3,629 km. Tout en tenant compte des conditions climatiques qui peuvent changer rapidement dans le massif de l'Eifel.

BMW a remporté huit victoires en DTM au Nürburging entre 1984 et 1992 (année de son retrait).

Bruno Spengler est 3e au classement général des pilotes, avec 58 points (une victoire à Lausitz). Il est talonné par son coéquipier avec BMW Martin Tomczyk (54).

Les pilotes Mercedes-Benz Gary Paffett (95) et Jamie Green (69) dominent le classement à ce jour.