Commission canadienne du blé - La CCB conclut des ententes avec tous les manutentionnaires de grains de l'Ouest

La Commission canadienne du blé a annoncé mardi la conclusion d'ententes avec 10 compagnies de transport de céréales.

Les producteurs de céréales qui font affaire avec la CCB peuvent faire livrer leurs blé, blé dur et orge à n'importe quel silo à grains des Prairies, explique la Commission.

Cette entente englobe les enterprises Parrish & Heimbecker, Paterson Grain, Weyburn Inland Terminal, Prairie West Terminal, Providence Grain Group, Great Sandhills Terminal, North West Terminal, Lethbridge Inland Terminal, Westlock Terminal et Great Northern Grain.

La CCB a également conclu un accord de manutention avec Alliance Grain Terminal, au port de Vancouver.

La semaine dernière, la Commission canadienne du blé avait annoncé des ententes de manutention avec l'entreprise winnipégoise Richardson International et avec Louis Dreyfus Canada.

Depuis la fin du monopole qu'elle exerçait sur la commercialisation du blé et de l'orge au Canada, le 1er août, la CCB agit désormais comme une entreprise privée, après avoir eu l'exclusivité de la gestion de ce marché pendant de nombreuses décennies.

Malgré l'entrée en vigueur de la Loi sur le libre choix des producteurs de grains en matière de commercialisation, l'organisme les Amis de la CCB espère toujours la faire invalider.

Le 26 juillet, le groupe signalait son intention de contester devant la Cour suprême du Canada une décision de la Cour d'appel donnant raison au ministre Ritz.

La décision de la Cour d'appel infirmait un jugement de première instance qui stipulait que le ministre de l'Agriculture avait enfreint la loi en retirant à la CCB son monopole sur la vente de grains sans tenir de plébiscite sur la question auprès des fermiers.