Canoë-kayak: Van Koeverden et Oldershaw décorés

Une c'est bien, mais deux c'est mieux, selon une certaine publicité. Mercredi matin, sur le bassin d'Eton Dorney, Adam van Koeverden et Mark Oldershaw ont ajouté deux médailles à la récolte canadienne des Jeux de Londres pour porter le total à 13.

Van Koeverden a d'abord donné le ton en enlevant l'argent en K-1 1000 m. Puis, une vingtaine de minutes plus tard, son grand ami d'enfance Oldershaw a arraché le bronze en C-1 1000 m.

Champion du monde sur la distance et médaillé de bronze en 2004 aux Jeux d'Athlènes, van Koeverden voulait l'or. Malgré la légère déception, il ajoute une quatrième médaille olympique à sa collection après l'or (2004) et l'argent (2008) au 500 m, distance qui est maintenant remplacé par le 200 m.

L'Ontarien de 30 ans a connu un départ canon pour mener par une longueur de bateau jusqu'à mi-parcours.

Mais son avance a ensuite commencé à fondre. Puis, la pointe de l'embarcation du Norvégien Eirik Veras Larsen est apparue dans son champ de vision à 750 m, son avance avait fondu à 0,2 s.

Le vétéran norvégien de 36 ans, médaillé d'argent à Pékin, s'est finalement imposé pour finalement gagner une deuxième médaille d'or olympique comme à Athènes.

Larsen, aussi champion mondial à trois reprises (2001, 2002, 2005), a passé la ligne d'arrivée en 3 min 26 s 462, plus d'une demi-seconde devant le kayakiste d'Oakville (3:27,170).

L'Allemand Max Hoff, titré aux mondiaux de 2009 et 2010, a complété le podium (3:27,759) d'une finale très relevée.

Oldershaw poursuit la tradition familiale

Issu d'une famille de canoéistes olympiens, Mark Oldershaw a poursuivi la tradition. Sauf que l'Ontarien de 29 ans pourra se targuer d'être le seul médaillé. Il aura fallu huit Jeux olympiques avant qu'un des leurs mette la main sur une médaille.Oldershaw, de Burlington, a fait la course de sa vie à Londres. Exclu de la finale à Pékin, Oldershaw a réussi à suivre la cadence imposée par l'Allemand Sebastian Brendel, victorieux à ses premiers Jeux en 3:47,176.

Bien installé en tête, Brendel était pratiquement inatteignable. Mais la lutte pour les 2e et 3e places était chaudement disputée.

Reconnu pour ses fins de courses explosives, Oldershaw a bien tiré profit de la situation, lui qui pointait au 4e rang à 750 m

Seul l'Espagnol David Cal Figueroa (3:48,053), qui pagayait à sa droite, l'a coiffé pour prendre l'argent comme à Pékin. Oldershaw a suivi en 3:48,502. Avec cinq médailles olympiques, Figueroa devient l'athlète olympique le plus décoré de l'Espagne.

Scott le père d'Oldershaw, également son entraîneur et celui de van Koeverden, a fini 4e aux Jeux de Montréal en 1976. Son grand-père Bert a pris part à ceux de 1948, 1952 et 1956 où il avait terminé respectivement 5e, 9e et 7e. Son oncle Dean était aussi à ceux de Montréal et à ceux de Munich quatre ans plus tôt, tandis que son oncle Scott a pris part aux Jeux de Los Angeles en 1984.