Bilan canadien - La pire récolte d'or depuis Montréal

Les dirigeants du Comité olympique canadien (COC) ont tiré des conclusions positives des Jeux de Londres, dimanche, après avoir vu le Canada décrocher 18 médailles, soit autant qu'il y a quatre ans à Pékin.

Et pourtant, la délégation canadienne a obtenu sa plus maigre récolte au chapitre des médailles d'or depuis les Jeux de 1976, à Montréal.

En 1976, le Canada n'avait récolté aucune médaille d'or. Il était alors devenu le premier pays organisateur de l'histoire à être blanchi de la sorte pendant ses propres Jeux.

Depuis, les athlètes canadiens avaient toujours ramené au moins trois médailles d'or au pays. Ce minimum de trois a d'ailleurs été enregistré au cours des quatre Jeux olympiques précédents, soit ceux de 1996 jusqu'à ceux de 2008, ainsi qu'en 1988 à Séoul.

En 1988, le Canada n'avait pourtant obtenu qu'une maigre récolte de 10 médailles en tout.

La trampoliniste Rosie MacLennan a été la seule à accéder à la première marche du podium au cours de la quinzaine olympique londonienne.

Les athlètes canadiens ont cependant ajouté 5 médailles d'argent et 12 de bronze. Le total de 18 podiums le classe pour l'instant au 13e rang au classement des pays à ce chapitre, alors que l'objectif avant le début des Jeux était le 12e échelon.

Les 18 médailles londoniennes ont été remportées dans 11 sports différents, et 60 % des 277 athlètes canadiens présents en étaient à leurs premiers Jeux olympiques, a relevé le chef de mission Mark Tewksbury.

Celui-ci a d'ailleurs mis l'accent sur la valeur du vécu qu'ont emmagasiné les jeunes athlètes à Londres.

« Ça a permis de rendre magique l'expérience olympique de tout un chacun, médaillé ou pas », a-t-il souligné.