Baseball - Red Sox - Climat toxique à Boston

Une controverse n'attend pas l'autre pour les Red Sox de Boston depuis un an, avec pour résultat une ambiance visiblement empoisonnée.

La situation a atteint un tel point, mardi, que le deuxième-but Dustin Pedroia et le premier-but Adrian Gonzalez menacent maintenant de ne plus parler aux journalistes d'ici la fin de la saison.

La plus récente tempête a commencé par une histoire publiée mardi après-midi par Yahoo! Sports. Le site Internet rapporte que les joueurs de l'équipe auraient parlé en mal contre leur gérant, Bobby Valentine, au cours d'une réunion avec les propriétaires de l'équipe en juillet.

Gonzalez et Pedroia auraient été parmi les plus loquaces de la réunion et auraient même dit qu'ils ne veulent plus jouer pour Valentine. Les joueurs auraient finalement accepté que Valentine termine la saison à la barre des Red Sox.

Questionnées par les médias bostoniens avant le match de mardi, les deux vedettes des Sox ont refusé de commenter l'histoire, avant de menacer de boycotter les journalistes pour le reste de la saison.

De son côté, Valentine a tourné la rumeur en dérision.

« Heureusement que juillet est terminé, car ils jouent encore pour moi, a-t-il dit, en référence à la date limite des transactions du 31 juillet. Je ne sais pas à quels problèmes ils font référence. J'ai parlé avec Dustin. C'est une rencontre que j'ai eue. Mais je ne sais pas si c'était en juillet. »

Les histoires à sensation au sujet du climat de travail à Boston sont légion depuis l'an passé. En fin de saison, les médias locaux rapportaient en effet que les lanceurs Jon Lester, Josh Beckett et John Lackey buvaient de la bière et mangeaient du poulet frit dans le vestiaire de l'équipe pendant les matchs. Les diverses controverses et la fiche de 7-20 des Sox en septembre avaient fini par coûter au gérant Terry Francona son emploi.

Cette saison, Valentine a à son tour alimenté la controverse, notamment en critiquant ouvertement, en début de saison, le dévouement de Kevin Youkilis, finalement échangé.