Baseball - Nationals - Que faire avec le bras de Strasburg?

La santé ou la victoire? Le long terme ou le court terme? Les Nationals de Washington s'apprêtent à être confrontés à ce dilemme avec leur as lanceur Stephen Strasburg, observe mercredi le New York Times.

Le jeune homme de 23 ans, considéré depuis ses débuts comme un lanceur d'exception, dispute sa première saison complète dans le baseball majeur. Arrivé lors de la saison 2010, il a rapidement été mis à l'écart par une blessure au coude et a dû subir une opération de type Tommy John.

Avant le début de la présente saison, les Nationals ont fait savoir qu'ils limiteraient à 160 manches la charge de travail de leur étalon. Il en compte présentement 105. Au rythme actuel, la saison de Strasburg prendrait donc fin vers le début septembre, environ un mois avant celle de son équipe.

L'ennui, c'est que, contre toutes attentes, les Nationals trônent présentement en tête de leur division, en partie grâce à Strasburg. Ils risquent donc à ce moment d'être impliqués dans une course aux séries.

La tentation de briser la règle établie en début de saison sera alors plus forte que jamais. Et c'est sans compter ce qui se passerait si l'équipe devait effectivement atteindre les éliminatoires pour la première fois de son histoire.

« Ils vont devoir m'arracher la balle des mains », a affirmé Strasburg lorsqu'interrogé au sujet de la limite de 160 manches et des séries de fin de saison, sur les ondes de MLB Radio.

Jusqu'ici, toutefois, les Nationals font preuve d'une discipline de fer avec lui. Le New York Times note qu'on ne lui a pas permis d'atteindre les 100 lancers dans un même match avant sa troisième saison. Il n'en a jamais décoché plus de 119 et a dépassé la barre des 110 à seulement 2 occasions, en 34 départs. Il n'a jamais lancé avec moins de quatre jours de repos et n'a pas non plus complété un seul match.