Athlétisme - Monaco - Les Américains défient les Jamaïcains

Les relayeurs américains du 4 x 100 m ont envoyé un message clair à leurs adversaires jamaïcains. Ils ont établi vendredi la meilleure performance mondiale de l'année à Monaco.

Le quatuor américain, formé des sprinteurs Trell Kimmons, Justin Gatlin, Tyson Gay et Lowell Bailey, a réussi un chrono imbattable de 37,61 s.

Ils ont devancé la deuxième équipe américaine de 22 centièmes de seconde dans cette dernière compétition de la Diamond League avant le rendez-vous olympique.

Les Américains détrônent ainsi l'équipe jamaïcaine d'Usain Bolt et de Yohan Blake, notamment, qui avait réalisé 37,82 s en avril.

La tension entre les États-Unis et la Jamaïque monte donc d'un cran à une semaine du début des Jeux.

Plus de peur que de mal

La journée a été moins éclatante pour un autre sprinteur américain, LaShawn Meritt.

Le champion olympique en titre du 400 m et du 4 X 400 m, favori pour ajouter à sa collection aurifère à Londres, s'est arrêté en plein milieu de l'épreuve finale, blessé à la cuisse.

Sur le côté de la piste, Meritt sautillait et tenait l'arrière de sa cuisse gauche.

Quelques minutes après la course, il a toutefois indiqué ne ressentir qu'un peu de tension et être confiant de pouvoir défendre son titre.

Inquiétude à la perche

La perchiste russe Yelena Isinbayeva, double championne olympique en titre, a elle aussi inquiété à Monaco.

Isinbayeva, dont la meilleure performance de la saison est de 4,75 m, a choisi de commencer l'épreuve à 4,70 m. Mal lui en pris, puisqu'elle n'a pas réussi le moindre saut et a terminé sans résultat.

C'est l'Allemande Silke Spiegelburg qui a gagné, avec une performance de 4,82 m, la meilleure au monde cette saison.