LNH - Négociations - Un premier face-à-face dans 48 heures

Le processus de négociations entre les joueurs et les propriétaires d'équipe de la LNH s'ouvrira officiellement d'ici la fin de la semaine.

Le directeur général de l'Association des joueurs de la Ligue nationale de hockey (AJLNH), Donald Fehr, l'a confirmé mercredi en conférence de presse.

Fehr a ajouté que d'autres rencontres auraient lieu au cours de prochaines semaines, tout en précisant qu'aucun calendrier formel n'avait encore été ébauché avec les représentants des gouverneurs et des propriétaires de la LNH.

Réunis à Chicago depuis deux jours, une cinquantaine de joueurs se sont penchés sur leurs principales préoccupations en vue du renouvellement de leur convention collective qui viendra à échéance en septembre.

Deux joueurs du Canadien, qui pourraient changer bientôt d'uniforme, font partie du groupe de 31 joueurs qui composent le comité de négociation de l'AJLNH, soit Chris Campoli et Mathieu Darche.

Le comité comprend aussi plusieurs anciens du Tricolore, soit Alex Auld (Sénateurs d'Ottawa), Ron Hainsey (Jets de Winnipeg), Dominic Moore (Lightning de Tampa Bay) et James Wisniewski (Blue Jackets de Columbus).

Fehr s'est plu à rappeler les propos tenus par le commissaire Gary Bettman avant le début de la finale de la Coupe Stanley au New Jersey.

« J'étais présent quand le commissaire a parlé de revenus et de cotes d'écoute record. Je peux vous assurer que nos membres (les joueurs) souhaitent parvenir à une entente qui permettra de conserver cet élan. »

Interrogé au sujet des échéanciers ou d'une possible date butoir pour parvenir à une entente, Fehr s'est contenté de rappeler que toutes les parties en cause souhaitaient un règlement rapide et acceptable pour tous.

Fehr n'a pas voulu entrer dans le détail des préoccupations des joueurs avant d'avoir tenu des réunions d'information avec tous les membres de l'AJLNH.

Il n'exclut pas la possibilité, si les négociations progressent bien, que la saison 2012-2013 puisse commencer sans qu'un accord complet ait été signé. Dans ce cas, la convention actuelle continuerait de s'appliquer.