Étude - La musique actuelle en perte d'originalité?

La musique moderne a connu une homogénéisation progressive durant les 50 dernières années, affirment des chercheurs espagnols qui ont étudié près d'un demi-million de chansons enregistrées entre 1955 et 2010.

La chercheuse Joan Serra et ses collègues du Conseil espagnol de recherche ont aussi démontré que le niveau sonore global des enregistrements a augmenté de façon constante au fil des ans.

L'équipe espagnole précise que son analyse portait sur la valeur intrinsèque du volume de l'enregistrement, et non pas sur le volume d'écoute.

Les chansons analysées se trouvaient dans la base de données Million Song Dataset, qui comprend de nombreux genres musicaux comme le rock, le pop, le hip-hop, le métal et l'électronique.

Les travaux ont aussi permis de découvrir que la diversité des accords et des mélodies a constamment diminué durant la même période. Ils ont aussi fait ressortir un appauvrissement de la palette de timbres, ce qui selon les musiciens donne sa couleur à une musique.

Au goût du jour

La chercheuse Joan Serra conclut que, pour faire d'un vieux classique un succès actuel, les producteurs utiliseront des accords simplifiés, plus courants et l'enregistreront à un niveau sonore plus élevé.

Le détail de ces travaux est publié dans le magazine Scientific Reports.

Radio-Canada.ca avec AFP