États-Unis - Incendies : un premier corps retrouvé à Colorado Springs

Le président américain Barack Obama a déclaré « l'état de grande catastrophe » dans l'État du Colorado, dans l'ouest des États-Unis, où des incendies ont fait un mort, détruit des centaines de maisons et forcé l'évacuation de quelque 36 000 personnes.

Cette déclaration du président, qui doit se rendre sur les lieux vendredi pour évaluer les dégâts, permet ainsi d'allouer des fonds fédéraux pour les autorités locales et celles de l'État du Colorado.

La moitié des ressources fédérales de lutte contre le feu sont actuellement déployées dans cet État, où un feu de forêt fait rage depuis samedi près de Colorado Springs, la deuxième ville en importance du Colorado.

Le chef de la police de la ville, Peter Carey, a annoncé tard jeudi qu'un corps avait été retrouvé dans l'une des maisons détruites et qu'une autre personne, qui vivait à la même adresse que la première victime, était portée disparue.

Les autorités locales rapportent qu'au moins 346 maisons ont été la proie des flammes et que 20 000 autres sont menacées par l'incendie, rebaptisé « feu du canyon de Waldo », dont les flammes ne sont toujours contenues qu'à 5 %.

Les vents ont toutefois faibli jeudi et ont donné un certain répit aux pompiers, qui ont pu lutter plus efficacement contre le feu de forêt. Pour la première fois depuis cinq jours, le drapeau rouge, avertissement indiquant que la météo est susceptible d'aggraver les incendies, n'a pas été hissé dans la région de Colorado Springs.

Les pompiers du Colorado combattent également plusieurs autres feux, notamment le « High Park Fire », près de Fort Collins (100 km au nord-ouest de Denver), qui a déjà détruit plus de 35 000 hectares de végétation.

En raison de températures élevées et d'un climat très sec, ce sont au total une quarantaine d'incendies qui affectent, à des degrés divers, l'ouest du pays. Outre le Colorado, les plus importants touchent l'Utah, le Montana, le Nouveau-Mexique et même l'Alaska.