Élections Québec 2012 - Beauce-Sud : un château fort libéral qui pourrait être ébranlé

Le ministre de la Sécurité publique sortant et candidat libéral dans Beauce-Sud estime que la bataille électorale se jouera entre son parti et la Coalition avenir Québec (CAQ) dans sa circonscription.

Lors des élections de 2008, Robert Dutil avait récolté un peu plus de 43 % des suffrages, devançant son plus proche rival de la défunte Action démocratique du Québec (ADQ) par seulement deux points de pourcentage.

Le ministre est d'avis que le Parti québécois (PQ) n'est pas dans la course électorale et que son adversaire principal est le candidat CAQ.

Robert Dutil soutient qu'à la différence du parti de François Legault, le Parti libéral du Québec mise sur le développement économique et non sur les compressions dans les services aux citoyens. « On n'est pas d'accord avec certaines politiques de la CAQ [...] Je pense que dans une société riche comme la nôtre, on est capable de donner des services à la population », plaide Robert Dutil.

De son côté, le candidat de la CAQ, Richard Savoie, est d'avis qu'un vent de mécontentement souffle chez les Beaucerons. « Les gens sont tannés du Parti libéral. Ils veulent avoir quelqu'un qui va les défendre d'une autre façon, qui va éliminer la corruption, le copinage. Nous, on a les mains libres. Donc, on peut défendre les citoyens comme il faut », affirme M. Savoie, qui est un ex-attaché politique du député conservateur Maxime Bernier.

Non au gaz de schiste

Le PQ espère quant à lui faire un gain dans Beauce-Sud et mise sur le candidat Luc Villeneuve. Ce dernier fait de la lutte au gaz de schiste son principal cheval de bataille. Luc Villeneuve estime que le PQ est l'unique formation à proposer un véritable moratoire dans ce dossier. « C'est le seul parti qui s'engage par écrit à mettre un moratoire sur les gaz de schiste, pas un semi-moratoire comme le préconise M. Legault. »

Samedi dernier, le chef de la CAQ a dit vouloir imposer un moratoire strict sur la production et l'exploration des gaz de schiste au Québec. Il a du même souffle affirmé qu'un gouvernement de la CAQ permettrait les forages exploratoires en petits nombres et encadrés étroitement.

La circonscription de Beauce-Sud, qui compte 47 725 électeurs, est représentée par un député libéral depuis 1979. Seule la défunte ADQ a réussi à percer cette forteresse libérale en 2007 avec l'élection de Claude Morin. Puis, après avoir été député de Beauce-Sud de 1985 à 1994, Robert Dutil a délogé Claude Morin aux élections de 2008.