Quebec sports

JO 2012: Ariane Fortin devra boxer pour un autre pays

(Yahoo! Qc Sports) - Les décisions des juges et arbitres sont souvent contestées, peu importe le sport. Ils ont le droit à l'erreur, mais il est malheureusement souvent arrivé que certains aient mal utilisé ce pouvoir en favorisant injustement un athlète et une équipe. On se souviendra notamment de cette juge française qui avait empêché les Canadiens Jamie Sale et David Pelletier de remporter la médaille d'or aux Jeux olympiques de Salt Lake City. La championne du monde de boxe amateure, la Québécoise Ariane Fortin, a du mal à avaler le fait qu'elle ne pourra pas représenter le Canada aux prochains Jeux olympiques puisqu'elle est persuadée qu'elle a été victime d'une injustice.

La Presse canadienne

Dans le cadre d'une entrevue à la radio de Radio-Canada lundi soir, Ariane Fortin a accusé la Fédération canadienne de boxe de faire preuve de favoritisme. Fortin a perdu son titre de championne du monde chez les 75kg face à son amie Marie Spencer (Windsor, Ontario) vendredi dernier.

Spencer a bien entendu été surprise des allégations de celle avec qui elle a déjà partagé sa chambre et avec qui elle entretient une amitié de longue date. Néanmoins, elle est consciente que Fortin est grandement déçue de ne pas avoir obtenu sa qualification pour les Jeux olympiques et estime donc qu'il est normal qu'elle réagisse ainsi.

La Québécoise n'a pas mâché ses mots, avançant que les juges déterminent les résultats avant même le début des combats. Elle prétend qu'en plus d'affronter Spencer, c'était comme si elle devait se battre contre Boxing Canada.

Fortin a senti que quelque chose clochait au troisième round alors qu'elle détenait une avance d'un point sur son adversaire. Spencer a alors comblé le déficit et s'est retrouvée avec une avance insurmontable (15-9). L'Ontarienne est convaincue qu'elle a remporté le round et le match, mais la foule qui assistait au combat était partagée.

Le directeur général de la Fédération, Rob Crête, a indiqué que Fortin a porté la décision en appel, mais après révision, les arbitres n'ont pas pu démontrer hors de tout doute qu'il y avait eu du favoritisme. Selon Crête, Fortin est une athlète exceptionnelle et elle est simplement frustrée de ne pas pouvoir participer aux Olympiques.

Lorsque Spencer et Fortin ont appris que la boxe féminine ferait ses débuts aux Jeux olympiques en 2012, les deux femmes avaient autant de chances de se qualifier puisqu'elles ne se battaient pas dans la même division. La CIO a ensuite décidé d'accepter trois catégories de poids, plutôt que cinq, et les deux amis ont été obligées de se battre dans la même division.

Le Comité international olympique a réellement engendré un fiasco en prenant une telle décision. Fortin n'a pas l'intention de baisser les bras pour atteindre son rêve. En fait, elle tentera de trouver un autre pays qu'elle représenterait l'été prochain, à Londres. La Fédération canadienne de boxe a accepté de signer un document afin de la libérer si elle parvient à s'entendre avec un autre pays. Fortin a deux options: elle perd ou gagne du poids afin de se battre dans une autre catégorie ou encore, elle représentera un pays obscur à Londres et par le fait même, empêchera quelqu'un de porter les couleurs de son propre pays...

Fortin a-t-elle réellement été victime d'une injustice vendredi dernier? Ce qui est certain, c'est que le Canada pourrait être privé d'une médaille et Ariane Fortin n'en serait pas responsable. Le CIO serait le seul qui mériterait d'être blâmé dans toute cette histoire...

Suivez @ChristineRoger et @YahooQcSports sur Twitter!