Sportivement Incorrect

M.Villeneuve: Repêchage LNH – Les fans ont été servis!

Le repêchage d'entrée de la ligue Nationale a tenu ses promesses. Des sélections surprises, quelques transactions; de quoi agrémenter une belle soirée.

Alex Galchenyuk (Getty Images)

Allons-y d'abord avec le choix du Canadien, celui d'Alex Galchenyuk. C'était le joueur ciblé par Marc Bergevin depuis son entrée en poste chez le Canadien. Bergevin continue d'adresser les problèmes du Canadien un par un. Ayant complété son personnel administratif, Bergevin s'attaque maintenant à trouver les solutions pour améliorer son équipe sur la patinoire. On a identifié depuis le longtemps le fameux problème du joueur de centre talentueux au gabarit imposant.

À 6 pieds et 194 livres, Galchenyuk pourra encore ajouter un pouce et quelques livres à sa charpente, mais au niveau talent, attention, on parle ici du joueur qui était considéré comme le meilleur 16 ans aux championnats au monde et qui a été ralenti par une vilaine blessure au genou. Il aurait pu être sélectionné au tout premier rang n'eu été de cette blessure. On le dit aussi talentueux que Yakupov, avec une bien meilleure attitude et il possède cette qualité qui font les grands joueurs: il rend ses coéquipiers meilleurs!  Galchenyuk n'est pas un Bélarusse de la trempe des frères Kostitsyn. Né et élevé dans la région de Chicago par son père, lui-même ex-joueur professionnel, Alex est un travailleur acharné. Son nouveau grand patron, Marc Bergevin, avait raison de déclarer, quelques minutes après sa sélection, qu'un joueur de cette qualité, ça ne s'obtient pas lors d'une transaction car ils sont intouchables, mais qu'il faut les réclamer très tôt au repêchage. Boni inespéré: il baragouine le français, qu'il a appris lors de son passage en Suisse francophone, il y a quelques années. J'ai déjà hâte à samedi matin pour connaître la suite. Il y aura quelques Québécois intéressants de disponibles et à talent égal, Bergevin et son équipe opteront sans doute pour un joueur de chez nous.

Il fallait voir la réaction de P.K. Subban lorsque son frère Malcom, gardien de but, est devenu la propriété des Bruins de Boston, ennemis jurés des Canadiens, au 24e rang.  Il ne reste plus que le plus jeune des trois frères Subban, Jordan, qui devrait les rejoindre en 2014 et ils pourront à ce moment compétionner avec les frères Staal. Ça promet, sauf que Malcom a une personnalité plus réservée que son grand frère!

N'eu été de la sélection de Galchenyuk, j'aurais sans doute commencé ma chronique par la méga-transaction impliquant les Hurricanes et les Penguins. Jordan Staal rejoint son frère Eric en Caroline, en retour du premier choix au repêchage, le 8e au total des Canes, plus Brandon Sutter et le jeune espoir Brian Dumoulin. Avec ce 8e choix, Ray Shero ajoute un autre joueur de talent en Derrick Pouliot à une brigade défensive déjà bien nantie et du fait même, libère 4 millions $ sur sa masse salariale pour lui permettre d'entrer dans la course à la signature de l'agent libre le plus convoité cet été en la personne de Zach Parise, un ami personnel de Sidney Crosby depuis leur passage au Shattuck-St Mary's, collège de calibre midget AAA au début des années 2000. Ce n'était pas fini puisque les Penguins mettaient la main sur le jeune défenseur finlandais Olli Maatta, pourtant classé dans le TOP 10 , au 22e rang.

Les Canes ajoutent un joueur élite à leur formation, à condition qu'ils puissent signer Jordan Staal à long terme, ce qui ne devrait pas être compliqué avec la présence de son frère aîné dans la formation. Un souci de plus pour le CH, qui voit un autre rival dans l'Est s'améliorer en talent et en poids à cette position-clé! Soit dit en passant, Staal a appris la nouvelle alors qu'il se mariait ce soir dans la région de Thunder Bay!

On prévoyait une véritable razzia chez les défenseurs et ce fut le cas. Neuf des 11 premiers joueurs réclamés évoluent à la ligne bleue, seuls Yakupov et Galchenyuk ont réussi à éviter le balayage. Au total, 13 défenseurs ont été réclamés en première ronde, ce qui égale la marque établie en 1996.

Filip Forsberg a souffert en silence dans les gradins. Classé 3e par la centrale de recrutement de la LNH, le suédois a patienté jusqu'au 11e rang avant d'entendre les Capitals de Washington prononcer son nom. Georges McPhee a déjà planifié le départ d'Alexander Semin en obtenant Mike Ribeiro des Stars dès le début de la soirée pour ensuite ajouter un autre attaquant talentueux taillé sur mesure pour la grosse ouvrage.  Plus tard dans la soirée, les Caps ajoutaient à leur formation le genre de joueur qui manquait à leur formation. Le rude Tom Wilson, un géant qui pourrait devenir le nouveau Milan Lucic. Un ailier qui puni l'adversaire et le meilleur bagarreur disponible cette année. Du beau travail pour les Caps, l'une des formations les plus imposantes de la ligue et qui continue de se grossir!

L'opinion de Patrick Roy a séduit Darcy Rieger à Buffalo. Roy déclarait il y a quelques heures que la seule différence entre Yakupov et son grand joueur de centre, Mikhail Grigorenko, c'était que Yakupov évoluait en Ontario et Grigorenko au Québec. L'avenir nous dira si le risque en valait la chandelle au 12e rang. Quelques minutes plus tard, les Sabres cédaient leur 2e choix de première ronde aux Flames pour s'avancer au repêchage et ils en profitaient pour mettre la main sur le joueur de centre format géant Zemgus Girgensons, au 14e rang. Les Sabres règlent du même coup un problème identique à celui du Canadien; ils étaient trop petits à la position de centre et ils compteront dans l'avenir sur eux joueurs de centre de 6'3 !

Est-ce que quelqu'un peut m'expliquer ce qu'a fait Jay Feaster, le DG des Flames, en reculant de la 14e à la 21e position et en ajoutant un 2e choix à sa banque alors que son organisation est vieillissante et qu'elle manque de talent à toute les positions? Ils prennent le monde du hockey par surprise en optant pour un jeune joueur qui évoluait au collège Stanstead dans l'Estrie, Mark Jankowski, un colosse de 6'2/200 livres, un neveu d'un dépisteur du Canadien et petit-neveu de Red Kelly. Le plus jeune joueur éligible au repêchage, un marqueur-né, mais un projet à très long terme !

Celui qu'on voyait aboutir à Montréal, Teuvo Teravainen, est parti beaucoup plus tard que prévu, au 18e rang par les Blackhawks de Chicago. Le diminutif Finlandais, qualifié du futur vol du repêchage 2012, aura la chance de se développer dans une organisation déjà bien nantie au poste de centre. Ce fut sans doute la déception de la soirée de le voir réclamé aussi tard !

Garth Snow a fait du bon travail à la direction des Islanders, une équipe démunie en défensive. Il met la main sur l'excellent Lubomir Visnosky des Ducks pour un choix de 2e ronde en 2013 et il sélectionne l'imposant Griffin Reinhart au 4e rang.

Beau travail de vente du coté des Sens, qui repêchent un produit local en Cody Ceci, le défenseur-vedette des 67's. Ceci pourra s'inspirer d'Erik Karlsson, le gagnant du trophée Norris remis au meilleur défenseur de la LNH.

Steve Yzerman a réglé son problème de gardiens plus tôt cette semaine en obtenant le prometteur Andres Lindback de Nashville. Il n'a cependant pas hésité à réclamer, avec le premier de ses deux choix de première ronde, le gardien russe Andrei Vasilevski, le meilleur de la cuvée 2012. Yzerman adore les Russes; ses trois premiers choix en 2011 provenaient de Russie et son premier cette année. Pas mal pour le parrain du hockey canadien…

Pas de surprises: une première ronde à oublier pour le hockey québécois: Michael Matheson du Lac St Louis et qui évolue dans la USHL est maintenant la propriété des Panthers de la Floride qui l'ont repêché au 23e échelon. Stefan Matteau échappe au Tricolore de peu, étant réclamé au 29e échelon par les Devils du NJ, qui font un pied de nez aux Rangers qui auraient pu le repêcher un rang plus tôt.

Aux dernières nouvelles, Rick Nash, Bobby Ryan et Roberto Luongo sont toujours avec leurs équipes respectives, personne n'a voulu sacrifier un premier choix au repêchage pour obtenir un vétéran à la réputation établie et leur valeur n'ira pas en augmentant après ce soir. Dur pour l'égo n'est-ce pas?