Sportivement Incorrect

Lock-out: à la fois satisfait et dégoûté...

Getty Images
Joueurs et propriétaires de la Ligue nationale de hockey se sont finalement entendus après 113 jours d'un interminable conflit, qui aurait pu se régler beaucoup plus rapidement s'il y avait eu une véritable intention de négocier. On en a la preuve aujourd'hui: dès que la la LNH a imposé une date-butoir, on s'est vite retrouvé autour de la table des négociations, on a échangé des propositions, on a laissé les médiateurs faire leur travail et quelques heures plus tard, on parvenait à s'entendre!
 
Je vous ne cacherai pas ma sa satisfaction devant la fin du conflit sur le plan professionnel. Lorsqu'on anime une émission de sports quotidienne de trois heures à la radio, qui porte principalement sur le hockey (parce que c'est ce que le public désire) et que la matière première n'est pas disponible, ça devient rapidement un casse-tête.  J'étais tout simplement écœuré de traiter d'un conflit qui n'avait pas de sens, car on aurait pu tout régler au cours de l'été et procéder comme prévu à l'ouverture des camps d'entraînement à la mi-septembre. À compter de la semaine prochaine, lors de mon retour en ondes, ce sera une véritable partie de plaisir car les sujets de manqueront pas.
 
Mais sur le plan personnel, je suis dégoûté, car je suis avant tout un amateur de hockey et on m'a privé de mon sport préfere en me cachant la vérité: les deux parties avaient un agenda caché. On avait planifié une saison de 48 parties à compter de la mi-janvier, qui réussirait à sauver les meubles. On s'est payé notre tête et ils comptent maintenant sur nous pour leur permettre de retrouver leurs billes et encore plus!

Les faiseurs d'images sont déjà à pied d'œuvre. « LET'S PLAY HOCKEY ». Pardonnez-moi messieurs, vous ne jouez pas au hockey: vous faites prospérer vos affaires et je ne blâme pas davantage les joueurs que les propriétaires car vous êtes tous dans la même poche. Vous avez dorénavant la fardeau de la preuve.
 
Vous reviendrez sur la glace dans quelques jours dans une forme physique qui n'est pas celle que vous afficheriez lors d'un véritable début de saison. On manquera de synchronisme lors des dix premières rencontres car le camp d'entraînement sera trop court et c'est alors que vous demanderez notre compréhension le temps que les choses rentrent dans l'ordre. C'est là qu'on vous attend dans le détour car ce sera la seule façon de nous faire entendre alors que vous vous êtes moqués de nous durant une moitié de saison.
 
Dans un monde idéal, les amateurs devraient boycotter tous les matchs inauguraux pour démontrer leur mécontentement, mais ça ne se fera pas. La grogne se fera cependant entendre si le spectacle et les performances ne sont pas au rendez-vous!
 
Il n'y a pas de gagnants après ce deuxième lockout en moins de 10 ans. Les propriétaires n'ont pas obtenu tout ce qu'ils voulaient, les joueurs ont fait d'énormes concessions et ils vont se revoir dans 8 ans pour déterrer à nouveau la hache de guerre car cette nouvelle convention ne règle pas les problèmes de la LNH.
 
Et les amateurs eux? Avez-vous entendu parler d,une possible diminution du coût des billets ou de mesures visant à vous remerciez de votre fidélité? Mon œil... Je vous parie que  vous devrez absorber une augmentation en vue de la saison 2013-14! Au retour du dernier lock-out, on avait adopté une série de mesures pour améliorer la qualité du spectacle. Cette fois, RIEN. On recommence comme si rien ne s'était produit.
 
Tous les intervenants de la LNH ont du pain sur la planche pour reconstruire ce qu'ils avaient mis des années à bâtir. Pas certain que le passé soit garant de l'avenir pour une ligue qui prend des rêves pour des réalités.
 
Votre cadeau du Nouvel An? J'espère que le Père Noël a été plus généreux, mais bonne demi-saison quand même...