Le vestiaire

Une rencontre qui a changé la vie de Pacioretty

(Yahoo! Qc Sports) - Lorsque Max Pacioretty a été mis en échec par Zdeno Chara, sa vie a changé à tout jamais. Sa vie a changé à cause des blessures subies, mais aussi en raison de tout ce qu'il a appris pendant sa convalescence et de certaines personnes qui ont alors croisé son chemin.


R-C
Il y a onze mois, Pacioretty a été hospitalisé à l'Hôpital général de Montréal après avoir subi une commotion cérébrale et une fracture à une vertèbre du cou.

Au même moment, un adolescent, qui avait été sévèrement blessé dans accident de la route, venait de sortir d'un coma de trois semaines. Ses parents étaient alors convaincus qu'il ne reparlerait jamais.

Dave Stubbs, du quotidien The Gazette, a rencontré l'épouse de Pacioretty, Katia, qui lui a raconté les détails de cette histoire.

« Max et moi étions dans un lounge à l'hôpital lorsque le père du garçon est rentré dans la salle et a dit: "Tu es Max Pacioretty? Mon fils vient tout juste de sortir du coma. Peux-tu venir le rencontrer?" », a expliqué l'épouse de Max Pacioretty.

Pacioretty est alors retourné à sa chambre afin de prendre quelques objets à l'effigie du Canadien de Montréal qu'il donnerait en cadeau au garçon. Lorsqu'il est arrivé dans la chambre du jeune homme, il a réalisé qu'il venait rencontrer un grand partisan du Canadien alors qu'il y avait des objets du Tricolore un peu partout.

« Il ne pouvait pas parler. Il était connecté de partout par de gros tubes. Il venait de se réveiller d'un coma lorsque nous sommes arrivés. Max a mis tous les trucs du Canadien sur le lit et a dit: "Salut, je suis Max Pacioretty" », a raconté Katie.

« Le garçon a ouvert ses yeux et a seulement dit: "Oh, merde." Tout le monde a commencé à pleurer: les infirmières, ses parents, nous. C'était incroyable.»

Selon ce que rapporte Dave Stubbs, le jeune homme se serait présenté à un évènement organisé par le Canadien de Montréal huit mois plus tard portant un chandail de Max Pacioretty.

Cette épreuve a réellement changé la vie de Max Pacioretty. En novembre dernier, il a lancé sa propre fondation visant à aider l'Hôpital général de Montréal à amasser les fonds nécessaires à l'acquisition d'un appareil d'imagerie par résonance magnétique pour le Centre de Traumatisme crâniocérébral de l'Hôpital général de Montréal/CUSM. En créant sa propre fondation, il espérait aussi réussir à sensibiliser les gens sur les blessures à la tête subies au hockey.

« Pendant tout le temps que j'ai passé dans mon lit, je me demandais si j'allais jouer à nouveau hockey et cela m'a fait réaliser à quel point c'était important dans ma vie. C'est très gratifiant de marquer un but ou de gagner un match, mais ça l'est encore plus d'aider quelqu'un. C'est pourquoi je voulais réellement faire quelque chose », avait-il expliqué lors de son point de presse.

Outre son changement de philosophie, Pacioretty a confié à Stubbs que cette expérience lui a permis de changer ses priorités, particulièrement grâce à sa rencontre avec le jeune homme.

« J'ai pris cinq minutes à l'hôpital pour aller rencontrer un garçon qui venait de sortir d'un coma et maintenant, il est l'un de mes fans et porte mon chandail. C'est difficile de trouver les bons mots pour expliquer ce que cela signifie pour moi. Quand les choses vont moins bien au hockey, je ne fais que penser à ce que ce jeune homme a vécu. »

Cette belle histoire, et le fait que Max Pacioretty est en voie de connaître sa meilleure saison offensive en carrière, sont des points positifs nous permettant d'oublier la saison de misère du Canadien de Montréal...

Suivez @ChristineRoger et @YahooQcSports sur Twitter!