Le vestiaire

Les pires transactions de l’histoire du Canadien

Au cours des 25 dernières années, le Canadien de Montréal a réalisé son lot de mauvaises transactions. Des directeurs généraux comme Serge Savard, Réjean Houle et Bob Gainey ont pris des décisions que bien des amateurs ont encore du mal à comprendre et à digérer aujourd'hui.

Yahoo! Québec Sports a dressé pour vous une liste de quelques-unes des pires transactions réalisées par le Canadien de Montréal lors des deux dernières décennies…

À VOIR | Notre galerie photos...


PC/Ryan Remiorz

6 décembre 1995 : Patrick Roy et Mike Keane sont échangés à l'Avanlache du Colorado en retour Jocelyn Thibault, Martin Rucinsky et Andrei Kovalenko

Débutons avec ce qui est, à mon avis, la pire transaction de l'histoire du Canadien de Montréal. Patrick Roy a pris le chemin du Colorado dans la controverse. À la suite d'une dispute entre Patrick Roy et son entraîneur Mario Tremblay, le gardien de but a réclamé une transaction et le directeur général Réjean Houle a exaucé son souhait. Patrick Roy a poursuivi sur sa lancée en remportant deux Coupes Stanley avec l'Avalanche, y passera huit saisons, avant de prendre sa retraite en 2003. Il a finalement été intronisé au Temple de la renommée du hockey en 2006. Âgé de 20 ans, Jocelyn Thibault doit tenter de faire oublier le départ de Roy et la tâche s'est avérée trop lourde pour le jeune gardien. Il n'a rien réussi d'incroyable en près de cinq saisons avec le club, alors que Martin Rucinsky et Andrei Kovalenko ont fait un travail honnête, sans plus.

En vidéo, les derniers moments de Patrick Roy à Montréal:



Pagination

(8 Pages) | Tout lire