Le vestiaire

Les Cataractes n’ont pas dit leur dernier mot

Le premier match entre les Sea Dogs de Saint-John et les Cataractes de Shawinigan, mercredi soir, n'a certainement pas été bénéfique pour l'image de la LHJMQ. Domination totale des Sea Dogs, mauvaises décisions des arbitres, coups salauds, engueulades, bagarres : cette rencontre aura fait bien des mécontents.

(PC)

Voilà que 48 heures plus tard, les deux équipes s'affronteront à nouveau, vendredi soir, en demi-finale de la Coupe Memorial. Il serait facile de dire que les Champions en titre, les Sea Dogs, remporteront ce match qui est sans lendemain. Ce serait cependant risqué que de sous-estimer la troupe d'Éric Veilleux.

À VOIR | Le match de jeudi en images...

Les Cataractes n'ont certainement pas dit leur dernier mot. Même s'ils se sont inclinés par la marque de 4-1 face aux Sea Dogs mercredi, il y a fort à parier que les joueurs offriront une bien meilleure opposition cette fois-ci et qu'ils voudront prendre leur revanche. Mercredi, ils avaient connu un début de match lamentable. Jeudi, alors qu'ils se battaient pour leur survie face aux Oil Kings d'Edmonton, ils ont commencé le match en lion pour finalement l'emporter 6-1. Les Oil Kings étaient invisibles sur la glace, mais peu importe l'adversaire, les joueurs des Cataractes ont démontré un désir de vaincre, une détermination qu'ils n'avaient pas encore exploitée depuis le début du tournoi.

« Nous avons connu un mauvais match face aux Sea Dogs, ce sont des choses qui arrivent. Aujourd'hui (jeudi), nous avons pris conscience que c'était maintenant ou jamais. Il n'était pas question que l'aventure se termine ainsi et nous avons donc entamé le match avec détermination », a mentionné le capitaine des Cataractes et espoir du Canadien de Montréal, Michaël Bournival.

À LIRE | Les Cats sauvent leur peau une première fois

Les Cataractes sont en mission et ont la ferme intention de devenir la première équipe depuis Vancouver, en 2007, à remporter les grands honneurs dans sa propre ville. Depuis la mise en place du format actuel en 1983, seulement huit équipes sur 29 ont remporté la coupe Memorial comme équipe hôtesse.

La foule extrêmement bruyante pourrait être un élément qui jouera en la faveur des Cataractes. Depuis le début du tournoi, les partisans des Cataractes de Shawinigan ont offert un appui incroyable à leur équipe, permettant au Centre Bionest de se transformer en mini Centre Bell le temps d'un tournoi.

Plusieurs se demandent si les Cataractes auront suffisamment d'énergie pour rivaliser avec les Sea Dogs alors qu'ils auront disputé trois matchs en trois soirs et que St-John a bénéficié d'une journée de repos. L'entraîneur-chef Éric Veilleux est persuadé que la fatigue mentale ou physique ne sera pas un problème pour ses joueurs. Alors que les Cataractes ont été éliminés hâtivement dans la LHJMQ (le 17 avril), l'organisation a eu plus d'un mois pour se préparer en vue du tournoi. Le préparateur physique de l'équipe, Jimmy Thompson, a instauré un nouveau programme d'entraînement même si, au départ, Veilleux n'était pas très chaud à l'idée de changer les habitudes de ses joueurs de façon aussi drastique. Chaque jour, les joueurs passaient plus d'une heure sur la glace à effectuer des exercices très intenses, avant d'aller passer autant de temps dans le gymnase. Ils ont eu droit pendant cette période qu'à une seule journée de congé d'entraînement par semaine et finalement, les joueurs ont grandement apprécié l'expérience.

« Mes joueurs n'ont jamais été en aussi bonne forme physique. Ce mini-camp d'entraînement les a préparés à faire face à l'adversité et à la fatigue. Aujourd'hui, ils ont très confiance en leurs moyens et sont persuadés qu'ils seront en mesure de jouer un gros match », a souligné Éric Veilleux.

L'enjeu est immense. Les Sea Dogs ne veulent pas échouer dans leur tentative de défendre leur titre avec succès. De leur côté, les Cataractes ne veulent certainement pas décevoir leurs partisans qui les ont appuyés tout au long de la saison et espèrent affronter London en grande finale, dimanche. Il n'y a donc aucun doute que l'intensité sera au rendez-vous. Il ne reste qu'à espérer que les arbitres sauront imposer leurs limites pour ne pas que la situation dégénère encore cette fois-ci…

En vidéo, le résumé du match de jeud, entre les Cataractes et les Oil Kings d'Edmonton:

Suivez @ChristineRoger et @YahooQcSports sur Twitter!