Le vestiaire

La résurrection de Théo

(Yahoo! Qc Sports) - En 2001-2002, José Théodore semblait parti pour la gloire alors qu'il a remporté les trophées Hart et Vézina, mais depuis, le gardien de but a connu une période sombre, autant dans sa vie personnelle, que sur la patinoire. Le Québécois n'avait cependant pas dit son dernier mot. Depuis le début de la saison, le joueur de 35 ans démontre qu'il a encore les habiletés pour faire partie des meilleurs gardiens de la Ligue nationale et qu'il n'est certainement pas prêt à accrocher ses patins.

En 2002, Théo est devenu une véritable vedette à Montréal en permettant au Canadien, alors 8e, d'éliminer les Bruins de Boston, qui étaient au 1er rang, en première ronde des séries éliminatoires. Il a commencé à éprouver certaines difficultés la saison suivante alors que le Tricolore a été exclu des séries de fin de saison. Il s'est racheté en 2003 quand le Canadien a terminé la saison au 7e échelon et a battu les Bruins en première ronde des séries pour une deuxième fois en trois ans.

Après le lock-out, Théodore n'était plus que l'ombre de lui-même et s'est même fait ravir son poste par Cristobal Huet. Quelques années après avoir été élu le meilleur gardien de la LNH, il a été échangé à l'Avalanche du Colorado contre David Aebischer. La saison suivante, le Québécois a perdu son poste de gardien de but numéro un aux mains de l'actuel porte-couleurs du Canadien, Peter Budaj. Il a connu de bons moments ici et là avec l'Avalanche, puis les Capitals, mais il a été pitoyable en séries éliminatoires et s'est encore une fois fait devancer par Varlamov devant le filet des Capitals.

Pendant qu'il tentait de relancer sa carrière, Thédore a vu son fils rendre l'âme seulement quelques mois après sa naissance. La saison dernière, il n'a disputé que 34 matchs dans l'uniforme du Wild, avant de signer un contrat de deux ans d'une valeur de trois millions de dollars avec les Panthers de la Floride l'été dernier.

Les attentes envers les Panthers n'étaient pas élevées, mais Théodore était simplement heureux d'avoir la chance d'occuper un poste de gardien numéro un. Malgré ses 35 ans, Théo prouve depuis le début de la saison que les succès obtenus il y a plusieurs années n'étaient pas un coup de chance. Il a débuté 21 des 30 matchs de son équipe, obtenant 11 victoires, 6 défaites et 3 revers en prolongation. Il a aussi obtenu deux blanchissages et présente un pourcentage d'arrêts de ,922 et une moyenne de buts alloués de 2,39. Si ses statistiques ne le placent pas parmi les meilleurs de la LNH, le travail qu'il effectue devant le filet des Panthers mérite d'être souligné. Qui aurait pu prédire que les Panthers se retrouveraient en tête de leur division et au troisième rang de l'association de l'Est après 30 matchs? Certainement pas moi.

José Théodore est en train de faire mentir tous ceux qui croyaient qu'il n'avait plus rien à offrir et qu'il n'était bon que pour la retraite.

Chapeau Théo!

Suivez @ChristineRoger et @YahooQcSports sur Twitter!