Le vestiaire

L’agent de Scott Gomez défend son client

(Yahoo! Qc Sports) - Les partisans du Canadien de Montréal sont insatisfaits des performances de Scott Gomez et l'agent du joueur, Ian Pulver, en est bien conscient. Gomez n'a pas marqué depuis le 5 février 2011 et sur les médias sociaux, les amateurs s'en donnent à coeur joie. Une vague de hashtags (#) visant à se moquer de la léthargie du joueur du Canadien s'est rapidement répandue sur Twitter : #ledernierbutdegomez ou #lasttimegomezscored.

En entrevue avec Jeremy Filosa du 98,5 Sports vendredi, Pulver est venu à la défense de son client. Ce dernier croit qu'il ne faut pas se limiter uniquement aux statistiques, mais plutôt observer le portrait d'ensemble. Même si Scott Gomez n'a amassé que quatre passes depuis le début de la saison et qu'il récolte un salaire de 7,5 millions $ cette année, Ian Pulver croit que le joueur du Canadien a suffisamment accompli de choses dans le passé pour prouver qu'il est un atout de taille pour une équipe.

« Lorsque vous regardez sa feuille de route, vous voyez qu'il a participé aux séries éliminatoires à chacune des saisons qu'il a disputées dans la Ligue nationale, a indiqué Pulver. Combien de joueurs peuvent se vanter de ça? Depuis son arrivée à Montréal, l'équipe a joué quatre rondes éliminatoires - trois en 2009-2010 et une en 2010-2011. Pendant ce temps, les Rangers et les Devils ne sont jamais sortis du premier tour des séries depuis son départ. Alors, que préfèrent les partisans, un marqueur de 50 buts dont l'équipe n'accède jamais aux séries, ou un joueur qui a la réputation de toujours s'y rendre? », a-t-il mentionné à Jeremy Filosa.

Si plusieurs amateurs aimeraient voir Gomez déménager, il semblerait que le principal intéressé souhaite plus que tout demeurer à Montréal afin d'ajouter une troisième Coupe Stanley à son palmarès. Chose certaine, Pulver croit fermement que l'organisation du Canadien de Montréal ferait une très grosse erreur en décidant de rétrograder Gomez aux Bulldogs de Hamilton.

Je veux bien regarder la vue d'ensemble comme le suggère son agent, mais pour l'instant, tout ce que je vois, ce sont les quatre passes, un Gomez encore blessé et un salaire de 7,5 millions $. Que va-t-il arriver lorsqu'il sera rétabli de sa blessure dite mineure? Sera-t-il envoyé dans la Ligue américaine? Sera-t-il laissé de côté par son entraîneur? Va-t-il continuer à jouer 15 minutes par match sans récolter de point? Va-t-il finalement contribuer sur l'un des deux premiers trios? Le Canadien rachètera-t-il son contrat à la fin de l'année? J'en n'ai aucune idée. D'ici-là, qui va pleurer parce que Scott Gomez n'affronte pas les Flyers cet après-midi?

Suivez @ChristineRoger et @YahooQcSports sur Twitter!