Le vestiaire

Geoff Molson répond aux critiques

(Yahoo! Qc Sports) - Depuis que Jacques Martin a été congédié et remplacé par Randy Cunneyworth, les spéculations, commentaires et critiques quant à la nomination d'un entraîneur unilingue anglophone fusent de toute part. Le priopriétaire, président et chef de la directeur du Club de hockey Canadien, Geoff Molson, a émis un communiqué lundi afin de calmer la tempête.

Geoff Molson (Christine Roger/Y! Qc Sports)
Molson a indiqué que cette décision avait été prise « dans le but de relancer l'équipe suite à une performances et des résultats insatisfaisants depuis le début de la saison. »

Le propriétaire de l'équipe a tenu à préciser que Cunneyworth devenait l'entraîneur de façon intérimaire et que le dossier sera évalué à nouveau au courant de l'été prochain.

« Notre responsabilité envers nos partisans et nos partenaires est de leur offrir une équipe gagnante et nous croyons que cet ajustement va contribuer à l'amélioration des performances du club cette année. Il s'agit d'un changement pour remédier immédiatement à la situation.

Randy Cunneyworth est un entraîneur qualifié et aguerri qui est très respecté des joueurs et de tous les membres de l'organisation et il était prêt à prendre la relève. Comme l'a mentionné Pierre Gauthier, la permanence au poste d'entraîneur-chef du club sera réévaluée au terme de la saison et sera soigneusement planifiée. »

Molson a répondu aux critiques concernant le fait que Cunneyworth ne soit pas francophone. Il a indiqué que la priorité était de gagner, mais que le candidat qui sera choisi sur une base pernamente devra être en mesure de s'exprimer en français et en anglais.

Est-ce rassurant? Ce qui rassurera réellement les partisans, ce sera la performance de l'équipe sur la patinoire. Si le Canadien remporte ses cinq prochains matchs, les amateurs seront patients et accepteront le fait que ce soit Randy Cunneyworth qui soit à la barre de l'équipe. Si le Tricolore se fait écraser par les Bruins ce soir et subit cinq défaites consécutives, le mécontentement sera plus fort que jamais.

Suivez @ChristineRoger et @YahooQcSports sur Twitter!

Pour lire le communiqué de presse, cliquez ici.