Le vestiaire

Crosby pourrait-il quitter Pittsburgh?

Il est difficile d'imaginer Sidney Crosby avec un autre chandail que celui des Penguins de Pittsburgh, mais c'est pourtant ce qui pourrait arriver dès l'an prochain. Si les Penguins ne réussissent pas à s'entendre avec le clan de Crosby, le capitaine pourrait devenir joueur autonome sans restriction en 2013 et choisir de se joindre à une autre formation...

Getty Images

Que les Penguins offrent une prolongation de contrat à Crosby au cours de la saison prochaine, ou bien cet été dès qu'il leur sera possible de le faire, Ray Shero a tout intérêt à lier Sid the Kid à la ville de l'acier pour une longue période. Mais c'est à se demander jusqu'à quel point on souhaite conserver ses services à Pittsburgh.

Avec l'importance salariale des Evgeni Malkin, James Neal, Jordan Staal, Paul Martin, Zbynek Michalek, Kristopher Letang et Marc-André Fleury, l'équipe de direction aura d'importantes décisions à prendre en vue des prochaines années. Ces joueurs sont tous excellents, mais à moins de les signer à rabais, Shiro ne pourra pas tous les garder s'il souhaite continuer de bâtir un club équilibré, sans courir le risque de surpasser le plafond salarial.

Sidney Crosby est-il alors un joueur indispensable pour Pittsburgh? Surtout qu'avec l'arrivée de Marc Bergevin et Michel Therrien chez le Canadien, plusieurs analystes et amateurs se sont mis à rêver de la venue du Kid à Montréal. Rappelons que Bergevin est un ami de longue date de Pat Brisson, agent du 87, tandis que Therrien a été l'entraîneur de Crosby et a été l'un des facteurs de son éclosion chez les professionnels. Rêver c'est bien, mais cessons un peu pour l'instant. Crosby a-t-il seulement envie de quitter les Penguins? On est loin de pouvoir le croire.

Il y aurait, semble-t-il, une possibilité d'une nouvelle entente de près de 10 ans. Si cela s'avère exact, il s'agit d'une stratégie risquée, car les commotions cérébrales à répétitions subies par Sidney l'ont rendu plus fragile. Le montant d'argent du contrat sera aussi un élément prépondérant, car il serait très surprenant que Crosby accepte une diminution salariale. Cependant, si Brisson et son joueur désirent une entente à long terme permettant de sécuriser l'avenir, il y aura probablement 29 directeurs généraux en ligne pour la leur offrir advenant que Shero s'y refuse.

Sidney Crosby écoulera dès la rentrée en septembre la dernière année d'un contrat de 5 ans signé en 2007, qui lui rapporte en moyenne 8,7 millions de dollars par année. S'il devait commander un salaire de 9 millions pour les prochaines années, les 300 000 dollars supplémentaires affectés à son salaire pourraient faire une énorme différence sur la situation d'autres joueurs avec les Penguins; entre autres Jordan Staal. Il serait surprenant qu'on puisse conserver ses services advenant une entente à très long terme avec le capitaine.

D'ici là, que les rêveurs rêvent! Tous les amateurs de la Sainte-Flanelle ont déjà souhaité au moins une fois voir Sidney Crosby dans l'uniforme bleu-blanc-rouge. Mais ce genre de rêve ne se concrétise que trop rarement. Les Penguins auraient tellement à perdre en laissant partir leur capitaine; lui qui est littéralement le visage de cette concession. Cette décision sera beaucoup plus que simplement comptable ou organisationnelle. Quoi qu'il en soit, avec du recul, ce dossier risque d'être considéré comme l'un des plus importants de la carrière de Ray Shero à Pittsburgh.

À suivre!