Michel Villeneuve: Québec 4 - Rest of Canada 1

Les Québécois redécouvrent leur fierté d'être Canadiens à chaque deux ans lors de la présentation des Jeux olympiques d'été et d'hiver. Et si le contraire était vrai? Est-ce que les Canadiens sont fiers de nous compter dans leur grande famille? Pour la grande majorité d'entre eux, le Québec est le mouton noir de la famille; une grande gueule, un émotif qui a toujours quelque chose à revendiquer, un chialeux, mais on n'a pas le choix, il faut vivre avec...
Getty Images

En ces premiers jours des Jeux de Londres, heureusement qu'il y a le mouton noir québécois pour ensoleiller le ciel olympique canadien. Émilie Heymans et ses collègues Jennifer Abel, Meaghan Benfeito et Roseline Filion en plongeon, Antoine Valois-Fortier en judo, ainsi que Christine Girard en haltérophilie ont inscrit le Canada au tableau des médailles en remportant des médailles de bronze.

Ils ne sont pas champions olympiques, mais pour le restant de leur vie, ils seront présentés comme des médaillés olympiques canadiens, un club sélect où l'on retrouve la crème de la crème!

À VOIR | Des médaillés 100% québécois!

Et dans le Rest Of Canada, on se pose la question: What the hell with those Frenchies?

Chers compatriotes canadiens, le Québec n'est pas seulement celui du magazine Maclean's, illustré en page couverture avec un Bonhomme Carnaval transportant une mallette bourrée d'argent (synonyme de corruption). Le Québec n'est pas seulement celui des grandes manifestations où des étudiants au carré rouge ont tenu en otage toute une population au cours des derniers mois.

Le Québec est un formidable incubateur de talents dans toutes les sphères de l'activité humaine. Je n'ai pas à vous rappeler les succès des grandes entreprises ou des grands talents de chez nous qui font rayonner cette société distincte partout à travers le monde.

On y développe des athlètes de calibre international qui ont remporté des médailles olympiques grâce à leur talent et leur entêtement, car ils ont souvent été les défricheurs dans leur discipline respective pour ensuite devenir des modèles pour les jeunes qui les ont suivis et ont connu, à leur tour, la gloire olympique. Les Gaétan Boucher, Sylvie Bernier, Myriam Bédard, Nicholas Gill, ont tracé la voie pour ces enfants qui rêvaient de podium olympique.

De nos jours, il faut plus que des modèles, car le nerf de la guerre c'est l'argent et l'encadrement des athlètes. Dans ce domaine, le gouvernement du Québec a pris le leadership et a soutenu notre élite et la relève d'une façon remarquable afin que nos jeunes réalisent leurs rêves et deviennent des citoyens modèles. On le reconnaît partout à travers le pays, particulièrement chez les athlètes de pointe. Les athlètes québécois sont mieux traités qu'ailleurs au Canada et on les jalouse!

Outre l'effort du gouvernement québécois, je souligne la contribution de plusieurs institutions de chez nous comme le club de la médaille d'Or, la Fondation de l'athlète d'excellence du Québec, ou celle des entreprises qui ont épaulé nos athlètes avec leurs différents programmes de commandites.

À chaque sélection canadienne pour les Jeux olympiques, qu'ils soient d'hiver ou d'été, c'est toujours la même chanson: les Québécois sont sous-représentés et quelques-uns ont été victimes de discrimination. Mais quantité ne rime pas avec qualité et même si le Québec est en très forte minorité sous le drapeau canadien, son taux de réussite et son pourcentage de médaillés surpasse tout ce qui se fait ailleurs au Canada.

Cher Rest of Canada, c'est à ton tour de nous parler d'amour. Cher ROC, c'est à ton tour de te rouler les manches, car on ne pourra faire tout seul afin d'atteindre l'objectif fixe par le Comité Olympique Canadien de terminer parmi les 12 premières nations aux Jeux de 2012.

Les plus populaires

Olympiques; olympiades; les anneaux olympiques; Plus vite, plus haut, plus fort; Citius, Altius, Fortius ainsi que les marques et mascottes afférentes sont la propriété du Comité international olympique, du Comité organisateur des Jeux olympiques et paralympiques de Sotchi ou d’organisations qui leur sont apparentées. Aucune de ces entités n’est liée au présent site ni ne l’a approuvé.