La Chine accuse le Kazakhstan de lui voler des athlètes



La Chine et le Kazakhstan se disputent la nationalité de deux médaillés d'or en haltérophilie.

Maiya Maneza dans la catégorie des 63 kilos et Zulfiya Chinshanlo dans la catégorie des 53 kilos ont toutes deux remporté l'or et ont fait la fierté du Kazakhstan qui connaît un très bon tournoi olympique avec six médailles d'or et une médaille de bronze.

Les Kazakhes ont donc reçu de la part du Président du pays un petit cadeau de 250 000 dollars pour les féliciter de leurs extraordinaires réussites et d'être de formidables représentantes pour le pays. .

Cependant, rapidement après leurs exploits, la chaîne de nouvelle officielle de Chine, Xinhua news, a lancé sur les fils de presse que les deux seraient nées en Chine et qu'elles n'appartiennent pas au Kazakhstan.

L'organe de Presse a annoncé que Chinshanlo serait née à Zhao Changlingl, dans la province du Hunan en Chine et portait les couleurs de ce pays jusqu'à ce qu'elle soit autorisée à déménager au Kazakhstan et à concourir sous ses couleurs.

La réaction des Kazakhs ne s'est pas fait attendre et ils ont souligné que les deux athlètes étaient bel et bien nées au Kazakhstan. Maneza a reconnu avoir vécu avec sa famille en Chine pendant quelques années alors qu'elle était plus jeune, mais a précisé que sa carrière d'haltérophile n'a débuté que lorsqu'elle est retournée au Kazakhstan.

Au Kazakhstan, on croit que la Chine souhaite seulement voler injustement un peu de la gloire de leur pays.

Étant donné que les deux athlètes ont été admises aux Jeux sous la bannière kazakhe et que la Chine ne s'y était pas opposée auparavant, il n'y a aucune chance que les complaintes chinoises aient de répercussions.

Les plus populaires

Olympiques; olympiades; les anneaux olympiques; Plus vite, plus haut, plus fort; Citius, Altius, Fortius ainsi que les marques et mascottes afférentes sont la propriété du Comité international olympique, du Comité organisateur des Jeux olympiques et paralympiques de Sotchi ou d’organisations qui leur sont apparentées. Aucune de ces entités n’est liée au présent site ni ne l’a approuvé.