JO : Il frappe son adversaire dans les parties intimes… et s’excuse.



Le Français Nicolas Batum a frappé vicieusement l'Espagnol Carlos Navarro dans les parties intimes lors des quarts de finale de basketball, mais après la rencontre, il a tenu à expliquer quelles étaient ses intentions.

En répondant aux journalistes, il a souligné qu'il voulait donner une bonne raison à Navarro de se jeter au sol. Le Français reprochait à son adversaire de s'être lancé au sol sans raison pour tenter de provoquer une faute.

L'Espagne a finalement remporté cette rencontre de quart de finale par la marque de 66-59.

Bien que Batum semblait bien fier de son geste, les reproches qui lui ont été adressés ensuite l'ont probablement fait réfléchir. Un peu plus tard, il a indiqué sur son compte Twitter qu'il voulait s'excuser pour son geste stupide en disant qu'il démontrait une image négative de la France et de lui-même. Et il a conclu en félicitant l'Espagne pour sa victoire.

Bref, un geste qui serait passé pratiquement inaperçu il y a à peine 10 ans, mais qui aujourd'hui, a été vu en direct, en plus d'être commenté et rediffusé en boucle sur les médias sociaux. Le geste de Nicolas Batum nous rappelle surtout qu'il faut y penser à deux fois avant d'agir de la sorte dans cette ère 2.0.

Suivez @MaximeSarrasin sur Twitter.

Les plus populaires

Olympiques; olympiades; les anneaux olympiques; Plus vite, plus haut, plus fort; Citius, Altius, Fortius ainsi que les marques et mascottes afférentes sont la propriété du Comité international olympique, du Comité organisateur des Jeux olympiques et paralympiques de Sotchi ou d’organisations qui leur sont apparentées. Aucune de ces entités n’est liée au présent site ni ne l’a approuvé.