JO: Elle blâme Twitter pour expliquer sa contre-performance

Yahoo! Sports

La majorité se réjouirait de remporter une médaille d'argent aux Jeux olympiques, mais ce n'est pas le cas de tous les athlètes. L'Australienne Emily Seebohm était largement favorite pour remporter le 100 mètres dos à la piscine olympique et le fait de terminer deuxième, derrière l'Américaine de 17 ans Missy Franklin, a été une immense déception. Comment expliquer cette contre-performance? Après sa course, la nageuse australienne a rapidement cherché à se justifier, blâmant le réseau social Twitter pour expliquer sa deuxième place.

Seebohm a affirmé qu'elle avait perdu sa concentration en répondant à tous les messages d'encouragement sur Twitter et c'est pourquoi elle n'a pas réussi un temps aussi bon que le record olympique qu'elle a inscrit en préliminaires.

« Lorsque tu nages aussi vite en préliminaires, les personnes mettent énormément de pression sur toi en te disant que tu vas gagner la médaille d'or. Peut-être que j'ai commencé à croire que j'avais gagné la médaille d'or avant même que je commence la course. J'ai l'impression de ne pas avoir décroché des médias sociaux et ça m'a dérangé mentalement », a-t-elle mentionné aux médias.

Dans le futur, elle va s'assurer de demeurer loin des médias sociaux avant une compétition aussi importante. La nageuse australienne aurait aussi pu utiliser ces messages comme élément de motivation, mais elle n'aura pas su gérer la pression. Elle est alors la seule à blâmer pour avoir lu ces tweets. Après tout, ce ne sont pas les admirateurs qui ont le pouvoir de gagner, ou de perdre, une médaille d'or.

Olympiques; olympiades; les anneaux olympiques; Plus vite, plus haut, plus fort; Citius, Altius, Fortius ainsi que les marques et mascottes afférentes sont la propriété du Comité international olympique, du Comité organisateur des Jeux olympiques et paralympiques de Sotchi ou d’organisations qui leur sont apparentées. Aucune de ces entités n’est liée au présent site ni ne l’a approuvé.