Billets de blogue par Michel Villeneuve

  • J'aurai le Canadien à l'œil en séries

    Michel Therrien avait raison. Lors du visionnement d'un épisode de l'excellente série 24CH, l'entraîneur-chef du Canadien motivait ses joueurs avant le début d'un match à Anaheim en leur disant que personne ne croyait en eux, qu'ils ne recevaient pas tout le crédit qui leur était dû, qu'ils avaient une autre occasion de prouver à la planète hockey qu'il fallait les prendre au sérieux. Ça y est !

    Moi le premier, j'ai sous-estimé la valeur de vos Glorieux. Je ne cherche pas d'excuses, mais il y avait tellement d'incertitudes, avant le début de la saison, au sujet de tel ou tel joueur. Aujourd’hui, les gros nuages noirs se sont dissipés dans le ciel tricolore.

    Dans un premier temps, je parlais d'une saison charnière pour Therrien. Les choses s'étaient mal terminées pour le CH le printemps dernier, ce qui avait laissé un goût amer dans la bouche de tout le monde. Particulièrement dans celle des décideurs et, surtout, des joueurs.

    La première moitié de saison de l'équipe a ressemblé beaucoup

    Lire davantage »de J'aurai le Canadien à l'œil en séries
  • Le Dollorama du hockey

    Vous n’avez surement pas eu la géniale idée d’inviter le commissaire de la LNH, Gary Bettman, à l’une de vos réunions de famille dans le temps des Fêtes. Ce n’est pas le genre de convive qu’on souhaite retrouver autour de la table pour célébrer. Il aurait toutefois sans doute décliné votre invitation, trop occupé à honorer celles de ses employeurs, les propriétaires des 30 équipes de la LNH, qui s’en mettent plein les poches grâce à son talent de négociateur…

    Rendons à César ce qui revient à César. En 20 ans à la tête du circuit, Bettman a réussi à gonfler de 300 millions à 4 milliards de dollars les revenus annuels de la ligue, malgré un bilan décevant au niveau des relations de travail avec pas moins de quatre conflits qui ont miné son capital de sympathie auprès des amateurs.

    Le hockey s’est cependant vite remis du dernier lock-out. En l’espace de quelques mois, on a non seulement rattrapé le temps perdu, mais on se dirige maintenant vers un âge d’or au point de susciter l’intérêt

    Lire davantage »de Le Dollorama du hockey
  • Mission accomplie pour Patrick

    Joe Sakic et Patrick auront sans doute à préparer un discours la veille de la soirée des remises des trophées la LNH à Las Vegas…

    Sakic devrait être choisi l'administrateur de l'année pour avoir flairé la bonne affaire en embauchant Patrick Roy, l'été dernier. L'ancien capitaine des Nordiques et de l'Avalanche doit rire dans sa barbe, aujourd'hui, alors que plusieurs plaidaient le coup de marketing en ramenant une ancienne gloire de l'équipe pour attirer de nouveau les amateurs au Pepsi Center.

    Lors de la conférence de presse annonçant l’embauche de son ex-coéquipier, avec qui il a gagné deux fois la coupe Stanley au Colorado, Sakic vantait les qualités de leader de son nouvel entraîneur-chef. Il avait mené son enquête, se payant quelques voyages dans la Vieille Capitale pour épier le travail de Patrick. Les deux comparses s’échangeaient leurs commentaires lorsque Patrick lui faisait parvenir les vidéos des matchs des Remparts.

    N’importe quel employeur est à la recherche de candidats

    Lire davantage »de Mission accomplie pour Patrick
  • À quoi servent les prédictions si...


    On ne les consulte jamais pour savoir si notre tir était bien ajusté ? Je me suis livré à l’exercice après le premier quart de la saison de la Ligue nationale, qui procure un échantillonnage significatif.

    Association Est

    Vous avez tous hâte de savoir si je me suis fourvoyé avec mes prédictions concernant le CH... plus ou moins!

    Au moment d’écrire ces lignes, le Canadien occupait le quatrième échelon de sa division, alors que j’avais prédit, dans le Guide des poolers, une cinquième place à la fin de la saison et une exclusion des séries.

    Mon classement final, présent dans le Guide, était le suivant dans la division Atlantique : Boston, Detroit, Toronto, Ottawa, Montréal, Tampa Bay, Floride et Buffalo. Trois de ces équipes ne répondent pas aux attentes pour de bonnes ou de mauvaises raisons.

    D’abord, le départ canon du Lightning bouleverse l’équilibre des forces. Malgré la perte de Steven Stamkos, l’équipe de Jon Cooper maintient son allure. La belle tenue du duo Bishop-Lindback devant le

    Lire davantage »de À quoi servent les prédictions si...
  • Réflexions du lundi matin

    Getty ImagesConnaissez-vous quelqu'un de votre entourage qui s'est installé devant son téléviseur après le souper dimanche soir pour suivre le match de la coupe Grey? J'en connais personnellement deux: Bruno Heppell et Charles-André Marchand parce que c'est leur travail et qu'ils aiment le football canadien. Mais les mordus avaient plutôt la tête au Met Life Stadium du New Jersey et au Gillette Stadium à Foxboro pour surveiller les matchs Cowboys-Giants et Broncos-Patriots. Je veux bien croire aux vertus du football canadien, mais rien n'égale le spectacle dominical de la NFL. Les Cowboys qui freinent l'élan victorieux des Giants en prolongation et les Patriots qui reviennent de l'arrière pour battre les Broncos également en période supplémentaire, les Broncos qui menaient pourtant 24-0 à la demie.

    Je ne veux pas insulter personne, mais il y a un monde de différence entre la NFL et la CFL. La ligue Canadienne n'offre même pas le deuxième meilleur niveau de football en Amérique du Nord, surpassé par

    Lire davantage »de Réflexions du lundi matin
  • Réflexions du lundi

    Connaissez-vous quelqu'un de votre entourage qui s'est installé devant son téléviseur après le souper dimanche soir pour suivre le match de la coupe Grey? J'en connais personnellement deux: Bruno Heppell et Charles-André Marchand parce que c'est leur travail et qu'ils aiment le football canadien. Mais les mordus avaient plutôt la tête au Met Life Stadium du New Jersey et au Gillette Stadium à Foxboro pour surveiller les matchs Cowboys-Giants et Broncos-Patriots. Je veux bien croire aux vertus du football canadien, mais rien n'égale le spectacle dominical de la NFL. Les Cowboys qui freinent l'élan victorieux des Giants en prolongation et les Patriots qui reviennent de l'arrière pour battre les Broncos également en période supplémentaire, les Broncos qui menaient pourtant 24-0 à la demie.

    Je ne veux pas insulter personne, mais il y a un monde de différence entre la NFL et la CFL. La ligue Canadienne n'offre même pas le deuxième meilleur niveau de football en Amérique du Nord, surpassé par

    Lire davantage »de Réflexions du lundi
  • Bande de pleutres


    J'ai avoué ouvertement mon admiration pour Georges St-Pierre, l'individu et l'athlète qui a surmonté tous les obstacles pour devenir le roi incontesté du UFC, une véritable machine à imprimer les dollars et qui a enrichi les frères Fertitta et leur homme de main Dana White.

    Le plus grand combat qu'il a mené fut la négociation de son dernier contrat où St-Pierre a pu obtenir sa juste part des droits de télé payante alors que tout le monde s'en mettait plein les poches grâce au talent et au charisme du combattant québécois. 

    On ne connaît pas, au moment où j'écris ces lignes, les recettes engendrées par la présentation du UFC 167 à Las Vegas, mais il n'y a qu'une seule issue possible pour Georges: la retraite!

    Je n'ai pas loué le combat sur la télé payante, car je ne souscris pas à cette discipline, plus proche de la barbarie que du sport. La pratique d'une activité sportive doit déboucher sur des effets bénéfiques et je n'en vois aucune dans ces bagarres de rue à poings nus. Si je n'ai

    Lire davantage »de Bande de pleutres
  • Le joueur de l'année chez le CH

    Brendan Gallagher (Getty Images)

     

    J'ai bien tenté de me préparer mentalement pour le match de dimanche soir entre les Islanders et le Canadien mais j'ai échoué. Comment voulez-vous apprécier ce qui s'annonçait après avoir visionné, la veille, un véritable match des séries entre les Leafs de Toronto et les Bruins de Boston?

    Alors que l'élite croisait le fer dans un match où l'émotion était à fleur de peau, Canadiens et Islanders disputaient l'un des 82 matchs de leur calendrier respectif dans l'espoir de regagner du terrain dans la course aux meilleures deuxièmes. Ai-je bien écrit que Canadiens et Islanders bataillaient pour une place aux séries? Est-ce que vos Glorieux sont tombés aussi bas ou si les insulaires prennent du galon? À vous de juger !

    Savourons cependant le moment. Une victoire identique à celle qu'on inscrivait en début de saison grâce à la production du trio des jeunes. Gallagher, Galchenyuk et Eller ont survolé la rencontre du début à la fin. Je n'ai plus aucun doute dans mon esprit: le joueur de l'année

    Lire davantage »de Le joueur de l'année chez le CH
  • Pas facile la vie d'entraîneur...

    David Desharnais (Getty Images)
    Michel Therrien, l'entraîneur-chef du Canadien a plus de difficultés à trouver le sommeil depuis quelques jours.  Son club a suffisamment bien joué lors de cette tournée papa-garçon au Minnesota et au Colorado, mais son équipe rentre à la maison les mains vides.

    Il peut toujours se consoler à l'idée qu'il est en meilleur santé que deux de ses homologues dans la NFL, John Fox à Denver et Gary Kubiak au Texas qui sont tombés au combat; le premier devra subir une opération au coeur tandis que dans le cas du deuxième, on connaît pas encore la nature du malaise qui a forcé son évacuation en ambulance.

    Therrien a perdu patience avec David Desharnais et reste à savoir quelle sera la suite des évènements. On ne peut pas dire qu'on a manqué de patience avec Desharnais. On lui a donné toutes les chances de sortir du marasme dans lequel il est enfoncé depuis plusieurs mois. Il est faux de prétendre que le contrat de 14 millions qu'il a obtenu au cours de la saison dernière l'a ralenti. Il a produit

    Lire davantage »de Pas facile la vie d'entraîneur...
  • L'art de la reconstruction

    Thomas Vanek (Photo by Joel Auerbach/Getty Images)

    Au-delà du samedi soir qu'a connu la métropole avec la défaite de ses 4 équipes (Canadiens, Alouettes, Impact et Carabins), cette fin de semaine a été remplie de rebondissements, mais c'est ce qui s'est passé en après-midi dimanche qui retient mon attention.

    Les Sabres de Buffalo ont pris le monde du hockey par surprise en transigeant avec les Islanders de NY. Ce n'est pas tant le départ de Thomas Vanek qui surprend, mais la destination. Je ne me rappelle pas d'une transaction qui permet aux insulaires de mettre la main sur un joueur d'impact. Pour Vanek, les Sabres obtiennent le solide Matt Moulson, plus un choix de première ronde en 2014 et un choix de deuxième ronde en 2015.

    En Moulson, les Sabres obtiennent un joueur qui se moulera très bien au style abrasif de l'équipe. Tout comme Vanek, Moulson deviendra agent libre à la fin de la saison et reste à savoir maintenant quelle équipe parviendra à convaincre sa nouvelle acquisition de demeurer avec eux. Pour l'instant, Vanek et Moulson

    Lire davantage »de L'art de la reconstruction

Pagination

(94 Articles)